Accueil > Music, Tango > Astor Piazzolla, Tango d’exception

Astor Piazzolla, Tango d’exception




mis à jour le : 15-12-2010.

le maître du Tango

le maître du Tango



le maître du Tango

la musique est un cri qui vient de l'intérieur

Astor Piazzolla, né le 11 mars 1921 à Mar del Plata et décédé le 4 juillet 1992 à Buenos Aires, était un bandonéoniste et compositeur argentin. Il fut le musicien le plus important de la seconde moitié du XXe siècle pour le Tango.

Après sa rencontre fondatrice en 1932, avec le célèbre chanteur de Tango Franco-Argentin Carlos Gardel dont il est le digne successeur et sa participation à l’orchestre dirigé par le célèbre joueur de bandonéon Aníbal TroiloAstor trouve sa voie : la composition, le bandonéon et son propre orchestre.


En 1953, Astor Piazzolla fait un voyage en France, avec une bourse du Conservatoire de Paris, il rencontre la musicologue Nadia Boulanger qui le persuade de développer son art à partir de ce qui forme son fondement, c’est-à-dire le tango et le bandonéon.


Toujours à Paris en 1955, en compagnie de Martial Solal au piano et des cordes de l’Orchestre de lOpéra de Paris, il va enregistrer 16 titres dont il est l’auteur. Ce nouvel enregistrement aura un très gros succès avec les tangos tels que « Nonino » (précurseur du célèbre « Adiós, Nonino », adieux émouvants à la mort de son père), « Marrón y azul », « Chau, París », « Bandó », « Picasso » et autres.


Durant sa carrière Astor Piazzolla composera les bandes sonores de plus de 50 films. En 1988, il enregistre la bande sonore du film « Sur » (Le Sud) de Fernando Solanas. Sa musique est un véritable hommage au bandonéon, au tango et à la poésie de Buenos Aires. Elle est interprétée par le Quintet de Astor Piazzolla et par Nestor Marconi. Le titre le plus connu sera le superbe « Vuelvo al Sur« .

Le bandonéon *magique* d'Astor Piazzolla



En 1989, la revue spécialisée de jazz Down Beat place Piazzolla parmi les meilleurs musiciens du monde.

En 1990, Mstislav Rostropovich joue à New Orleans l’oeuvre pour violoncelle et piano qu’il avait commandé à Piazzolla, Le Grand Tango.

En hommage au grand artiste, Rostropovich jouera la même oeuvre au Teatro Colón de Buenos Aires en juillet 1994, deux ans après la mort de Astor Piazzolla le 4 Juillet 1992.



Sus Diferentes Epocas :

L’Orquesta Tipica : 1946 à 1951
en Paris estudiando musica : 1953 – 1955
Orquesta de Cuerdas y Octeto Buenos Aires 1957 – 1960
El Quinteto Tango Nuevo (primera época) : 1960 – 1970, con las voces de Luis Medina Castro como recitante y Edmundo Rivero como cantante,
El Conjunto Nueve : 1970 – 1974
El Conjunto Electronico : 1974 – 1979, su obra « 500 motivaciones » tambien fue tocada en el Olympia de Paris.
Le Quinteto Tango Nuevo (segunda época) : 1979 – 1988
Le Sex-teto : 1988-1990


Discografia de Astor Piazzolla :

Cette discographie ne comporte que les enregistrements produits de son vivant. Les disques posthumes ne sont pas mentionnés.
* Sinfonía de Tango (1955)
* Tango Progresivo (Octeto Buenos Aires) (1957)
* Tango Moderno (Octeto Bueños Aires) (1957)
* Tango en Hi-Fi (1957)
* Piazzolla interpreta a Piazzolla (1960)
* Piazzolla o no? Bailable y apiazolado (1961)
* Nuestro Tiempo (1962)
* Tango para una ciudad (1963)
* Tango Contemporáneo (1963)
* 20 años de Vanguardia (1964)
* Concierto en el Philarmonic Hall de New York (1965)
* Historia del Tango Vol 1. La guardia Vieja (1967)
* Historia del Tango Vol 2. Epoca Romántica (1967)
* Maria de Buenos Aires [1968]
* Amelita Baltar interpreta a Piazzolla y Ferrer (1969)
* Adiós Nonino (1969)
* Concierto para quinteto (1970)
* Pulsación (1970)
* Musica contemporanea de la Cdad, de Bs. As. Vol 1 (1971)
* Musica contemporanea de la Cdad, de Bs. As. Vol 2 (1972)
* Libertango (1974)
* Reunión Cumbre (Summit) (1974) invité: Gerry Mulligan
* With Amelita Baltar (1974)
* Suite Troileana (1975)
* Viaje de Bodas (1975)
* Il Pleut Sur Santiago (1976) B.O.
* Persecuta o Piazzolla 77 (1977)
* Chador o Piazzolla 78 [1978]
* Biyuya (1979)
* Enrico IV (1984) B.O.
* El Exilio De Gardel (1985) B.O.
* Tango: Zero Hour (1986)
* The New Tango (1987) invité: Gary Burton
* Sur [1988] B.O.
* La Camorra (1989)
* The Rough Dancer and the Cyclical Night (Tango Apassionado) (1991)
* Five Tango Sensations (1991) con el Kronos Quartet.







©Manin 2009





Partager cet article sur vos profils :


Catégories :Music, Tango
  1. Quirno Costa
    27 décembre 2011 à 00:02


    Cité Tango. Merci.

  2. 27 février 2009 à 15:43

    Moi je suis tango, tango
    Je ne connais que des rimes en « o »
    Moi je suis tango, tango
    J’ai cette musique dans la peau.

  3. Pat
    27 février 2009 à 15:30

    Moi , jes uis tango , tango , j’en fais toujours un peu trop …
    Baisers

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :