Accueil > Lyrics - Paroles, Music, Peoples, Pop - Rock > Salut l’Artiste

Salut l’Artiste



Alain Bashung…L’interprète de « Gaby, oh Gaby« , « Osez Joséphine » , « Ma Petite Entreprise« , « Madame Rêve » et « La Nuit je mens »  nous a quitté aujourd’hui…


Alain Bashung
était l’un des chanteurs les plus importants de la scène musicale française, il est mort samedi 14 mars 2009, à l’âge de 61 ans à l’hôpital Saint-Joseph à Paris dans les bras de sa femme Chloé.
Depuis l’automne 2007, il était atteint d’un cancer du poumon et suivait une chimiothérapie. L’hebdomadaire des Arts Musicaux ‘Les Inrockuptibles’ l’avait qualifié en 2008 de « dernier des géants ». Bashung était au premier plan de la chanson française, apprécié d’un large public, peu à peu acquis à sa cause tant son charisme était grand. Son humilité, tant il semblait ne même pas savoir qu’il était le vrai Alain Bashung, était la marque des grands. Son phrasé caractéristique, ses mots arrondis genre de rap avant l’heure rendaient sa voix immédiatement reconnaissable et emportaient l’adhésion des amateurs même les plus éclairés.



Sa dernière apparition publique s’est déroulée lors des dernières Victoires de la Musique, qu’il ne fallait pas rater, le 28 février. Il y avait remporté trois nouveaux trophées, s’ajoutant à huit autres obtenus précédemment. Un triplé qui faisait de lui l’artiste le plus primé de l’histoire des Victoires, qui récompense les meilleurs artistes de la chanson française. Il y était apparu alors très affaibli, vêtu d’un chapeau et de lunettes noires… « Un jour je parlerai moins, jusqu’au jour où je ne parlerai plus« , avait-il chanté ce soir-là. Sa maladie l’avait contraint à annuler plusieurs concerts ces dernières semaines.

Extraits :
…..

J’ai dans mes bottes des montagnes de questions
où subsiste encore son écho…
La nuit je mens
…..

La Nuit Je Mens

Click on the image to see the video

Salut l’Artiste


*La Nuit Je Mens *  Lyrics

On m’a vu dans le Vercors
Sauter à l’élastique
Voleur d’amphores
Au fond des criques
J’ai fait la cour à  des murènes
J’ai fais l’amour
J’ai fait le mort
T’étais pas née
A la station balnéaire
tu t’es pas fait prier
J’étais gant de crin, geyser
Pour un peu, je trempais
Histoire d’eau

La nuit je mens


Je prends des trains
à travers la plaine
La nuit je mens
Je m’en lave les mains.
J’ai dans les bottes
des montagnes de questions
Où subsiste encore ton écho
Où subsiste encore ton écho.

J’ai fait la saison
dans cette boite crânienne
Tes pensées,
je les faisais miennes
T’accaparer, seulement t’accaparer
d’estrade en estrade
J’ai fait danser tant de malentendus
Des kilomètres de vie en rose
Un jour au cirque
Un autre a chercher à te plaire
dresseur de loulous
Dynamiteur d’aqueducs
La nuit je mens
Je prends des trains à travers la plaine
La nuit je mens
effrontément

J’ai dans les bottes
des montagnes de questions
Où subsiste encore ton écho
Où subsiste encore ton écho.

On m’a vu dans le Vercors
Sauter à l’élastique
Voleur d’amphores
Au fond des criques
J’ai fait la cour à des murènes
J’ai fais l’amour
J’ai fait le mort
T’étais pas née

La nuit je mens

Je prends des trains à travers la plaine
La nuit je mens
Je m’en lave les mains.
J’ai dans les bottes
des montagnes de questions
Où subsiste encore ton écho
Où subsiste encore ton écho.

la nuit je mens…



écoute ton père, mon fils quand il te dit que fumer est dangereux….





Partager cet article sur vos profils :


  1. 24 septembre 2009 à 14:32

    tkt Lulu on a tous nos faiblesses🙂 le principal c’est d’aimer la musique…🙂

  2. lucette17
    24 septembre 2009 à 14:00

    Merci mon ange
    Je dois vraiment être atteinte de cette maladie ( la perte de mémoire ) où alors g vraiment le cerveau lent
    Car je ne m’en rappelais plus et pourtant maintenant que je revois c photos je l’avais lu sur ton blog.
    Suis plus bonne à grand chose suis même plus une bonne occasion . Biz mon ange

  3. Caroline
    22 mars 2009 à 18:42

    Il arrivera j’espère un jour où l’on pourra guérir cette p***** de maladie.

    Et combien tu as raison d’écrire ça pour ton fils …

    Love

  4. Pat
    15 mars 2009 à 05:55

    Merci Manin ,
    Madame ne rêvera plus , Gaby est triste, Joséphine n’osera plus , et plus personne à la tête de sa petite entreprise…
    Va nous manquer…
    Baisers

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :