Accueil > Astro, NASA > Endeavour Mission STS130

Endeavour Mission STS130



Mission STS130


Logo STS130

Logo de la mission STS130

Le logo de la mission STS-130 (ci-contre) a été conçu par l’équipage pour refléter à la fois les objectifs de la mission et la place de cette mission dans l’histoire des vols habités.

La forme de l’écusson représente le Coupole, qui est destinée à être une fenêtre robotique d’observations depuis laquelle les astronautes auront la possibilité non seulement de contrôler un grand nombre d’opérations se déroulant à l’extérieur de l’ISS mais aussi d’observer confortablement notre planète bleue.


But de la Mission

Le principal objectif de la mission STS-130 qui durera 13 jours est de livrer les derniers gros éléments nécessaires à l’achèvement de la Station Spatiale Internationale. Ainsi le module Node 3, nommé Tranquility, qui contiendra le système de survie le plus avancé qui ait jamais volé dans l’espace, système qui permettra de maintenir la présence humaine en orbite à bord de l’ISS, et le module européen Cupola (la Coupole), qui permettra d’observer la Terre et de suivre les opérations extérieures.

Après ce vol, il n’en restera que cinq avant la fin annoncée du programme des navettes en septembre 2010 ou au premier trimestre 2011.
La NASA pourrait toutefois revoir son calendrier et rallonger la vie de ce programme, qui coûte environ 5 milliards de dollars chaque année.

L’équipage

De gauche à droite :  Nicholas Patrick (mission specialist), Terry Virts (pilote de Endeavour), Robert Behnken (mission specialist), Kathryn Hire (mission specialist), George Zamka (Commandant du vol) et Stephen Robinson (mission specialist)

The STS-130 crew is commanded by George Zamka (seated, right) and piloted byTerry Virts (seated, left). Standing from the left are mission specialists Nicholas Patrick,Robert Behnken, Kathryn Hire and Stephen Robinson.







George Zamka, colonel  dans les U.S. Marines, servira la mission comme Commandant de bord,  parmi ses prérogatives il a la responsabilité globale, la sécurité et l’exécution de la mission.
Il doit superviser l’équipage de la navette, s’assurer que les objectifs de la mission sont atteints et commander Endeavour durant les phases de vol, lancement, rendez-vous et arrimage, puis atterrissage.
Il était le pilote de la mission STS120 qui transporta le Node2 appelé ‘Harmony’ à la Station en 2007.
Il fait état de plus de 15 jours dans l’espace, et plus de 4000 heures de vol sur plus de 30 avions et chasseurs différents


George Zamka, Commandant de Bord




Terry Virts, colonel  dans l’US Air Force, effectuera son premier vol dans l’espace en tant que pilote de la mission STS130.
Il a été sélectionné par la NASA en 2000. Plus récemment, il a servi comme responsable Ascension et Retour dans l’atmosphère au poste de CAPCOM
Il sera responsable pour les systèmes de l’orbiteur et les opérations des bras robotisés.
Terry s’occupera aussi des opérations concernant le module Tranquility et de la Coupole.
Il pilotera la navette pour les manoeuvres de séparation de l’ISS et de contournement.
Il fait état de plus de 3800 heures de vol sur plus de 40 aéronefs différents.

Terry Virts (pilote de Endeavour)





Ce sera le deuxième vol spatial pour Nicholas Patrick qui servira la mission en tant que Mission Specialist.
Sélectionné par la NASA en 1998, il effectuera son premier vol à l’occasion de la mission STS-116 en 2006. Lors de cette mission il accumula plus de 12 jours et 20 heures d’expérience en vol spatial.

Nicholas Patrick (STS130 Mission Specialist)




Robert Behnken, lieutenant-colonel dans l’US Air Force, servira le vol STS-130 en tant que Mission Specialist.
Il a déjà volé lors de la mission STS-123 en 2008. Durant cette mission il effectua 3 EVA (sorties extra véhiculaires) dans l’espace.
Il fut également en charge de la manipulation du bras robotique et du robot Dextre.

Il compte plus de 19 heures d’expérience en EVA qu’il engrangea lors des 15 jours de cette mission.

Robert Behnken (STS130 Mission Specialist)




Stephen Robinson est un astronaute chevronné, il a déjà volé sur STS-85 en 1997, STS-95 en 1998 et STS-114 en 2005.
Il fait état de 831 heures dans l’espace, inluant plus de 20 heures de EVA.
Il a occupé diverses affectations techniques au sein du Bureau des Astronautes, comme sa participation au développement du logiciel de contrôle de vol de la navette dans les *Shuttle Avionics Integration Laboratory* et sa participation active dans le développement du bras robotisé de la Station Spatiale.

Stephen Robinson (STS130 Mission Specialist)





C’est le second vol spatial de Kathryn Hire, elle est capitaine de réserve dans l’US Navy. Elle sera responsable de la manipulation du bras robotisé.
Elle est en charge également de l’installation et de l’activation d’instruments dans la Coupole.
En tant qu’ancienne ingénieur au Kennedy Space Center, elle a accumulé plus de 15 jours dans l’espace comme ingénieur de vol lors de la mission Neurolab  STS-90.

Kathryn Hire (STS130 Mission Specialist)




THE CUPOLA OBSERVATION MODULE

La coupole est l’instrument le plus spectaculaire qui sera installé dans la station Spatiale Internationale.
Elle est destinée à l’observation des expériences et manipulations à l’extérieur du complexe mais aussi à l’observation de notre planète.
C’est la tour de contrôle panoramique à 360° réels de la station internationale
Elle a été construite en France (cocorico🙂 coulée en un seul tenant car cette pièce ne doit comporter aucune soudure. Nous voyons ici la pièce telle qu’elle sera montée dans la station.
La fabrication et l’usinage ont eu lieu en octobre 2002 par l’entreprise Ratier de Figeac (France)

A partir de ce lieu privilégié les astronautes, à l’instar d’un opérateur de grue de construction perché dans sa cabine de commande, seront en mesure de contrôler le bras  robotisé de la station spatiale lors des opérations de maintenance extérieure à venir.

À tout moment, les occupants de la coupole peuvent communiquer avec les autres membres d’équipage, soit qu’ils se trouvent dans une autre partie de la station ou bien à l’extérieur durant une sortie dans l’espace. La plupart des zones extérieures de la station pourront être observées à partir de la Coupole, de même les visites des engins spatiaux pourront être suivies grâce à la vision panoramique que procure cette instrument.
Il est vraisemblable que les visiteurs ‘civils’ vont se bousculer pour profiter du spectacle offert…

La Coupole (Cupola) qui sera instalée dans l'ISS. (crédits image : Thales Alenia Space)










Partager cet article sur vos profils :


  1. lucette17
    12 février 2010 à 09:31

    Joli Commentaire
    Merci de nous faire partager ta merveilleuse passion

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :