Accueil > Cycling, Lance Armstrong > Lance Armstrong au pied des Pyrénées

Lance Armstrong au pied des Pyrénées




Un champion se reconnait aussi dans la défaite….

Montée de Morzine-Avoriaz, Lance Armstrong dans la souffrance, #8 le 11 juillet 2010


A la veille des étapes pyrénéennes Lance Armstrong déjà relégué dans les fonds du classement général du Tour de France 2010, se doit de tenter un exploit qui pourrait redorer son blason terni et l’ancrer peut être dans les vraies légendes du tour.

Ce Tour 2010 a peut être (sûrement) été pour lui un Tour de trop.

Aujourd’hui première grande étape pyrénéenne, le Tour arrive près des terres qui m’ont vu naître (les Pyrénées Commingeoises au pied du Portet d’Aspet) routes pentues où j’ai maltraité mes premiers vélos (surtout celui de mon père…) et me prends à rêver de la stratégie qu’aurait pu mettre en place Lance  Armstrong s’il avait été un grand champion à panache, comme Eddy Merckx ou Bernard Hinault
ou simplement un coureur à panache comme l’étaient, dès que les cols se profilaient,  les baroudeurs  :  Chiappucci, Jalabert ou Virenque
Finalement Lance Armstrong a gagné ses Tours en contrant à son tour les attaquants, et bien qu’il ne soit plus en mesure de gagner le TdF  attaquera t-il aujourd’hui ?


Quelle Stratégie pour Armstrong :


Mais dans ce TdF 2010,  le septuple vainqueur du Tour semble avoir une stratégie toute autre.

Lance Armstrong est encore tombé hier lors de la 13ème étape, une chute intervenue dans la zone neutralisée avant le départ réel de l’étape à Rodez, chute sans gravité mais significative d’un manque de concentration.
Lance a une fois de plus disparu du groupe de tête lors de la montée finale de la journée, la côte de Saint Ferréol.
100ème à l’arrivée Lance Armstrong accuse un débours de plus de quatre minutes sur les concurrents et descend à la 36ème place du CG, à 25’38 du maillot jaune Andy Schleck.

On ne peut pas devenir maladroit à ce point là sans raison, rappelons que Lance Armstrong n’était jamais tombé dans les Tours (même pas lorsque lors de 9ème étape vers Gap, le 14 juillet 2003  Beloki chute lourdement devant lui et qu’il est obligé de couper un virage de col à travers champs et fossés et ce à plus de 70km/h) mis à part de la chute provoqué par un spectateur avancé trop près de la route lors de la montée vers Luz-Ardiden en 2003 ce qui ne l’empêcha pas de remporter l’étape et le Tour.
Aussi lors de son retour chez Astana, une clavicule cassée la veille du Tour d’Italie en 2009 dans le Tour de Castille y Leon compromets les chances de Lance de bien figurer au TdF.

Certains diront que l’âge venant on peut perdre ses réflexes, mais cela peut se seulement se concevoir que si l’on qualifie cet âge de ‘grand’… En effet à 38 ans,  Lance Armstrong est en parfaite condition physique, il s’est entraîné fort du côté d’Aspen et a reconnu les étapes de ce tour 2010 qu’il n’avait pas encore escaladées. Rappelons que des grands noms du cyclisme comme Raymond Poulidor, Joop Zoetmelk étaient sur le podium du TdF après l’âge de 40 ans voire continué leur carrière bien après… de même Jens Voigt et Christophe Moreau sont encore dans ce Tour et font montre de qualités remarquables.

On pourrait aussi penser que la passivité de Lance Armstrong dans ce TdF 2010 est maintenant due au fait qu’il se concentre sur le soutien à son coéquipier de TeamRadioShack : Levi Leipheimer, actuellement sixième au CG, soutien qui peut s’avérer crucial dans les prochaines étapes pyrénéennes…
Ou bien que Lance Armstrong pourrait économiser son énergie dans le but d’une victoire d’étape pour clore sa carrière et sortir par une porte… moyenne.

Mais avec ses chutes bénignes tant à propos, ne cherche t-il pas à s’acheter les faveurs du public, celui-là même qui l’a porté au Pinacle avec toutefois des hauts et des bas en ce qui concerne  le public Français, spécialiste en courses cyclistes… cet *à priori* favorable qui éclate sur sa page Twitter sera t-il de nature à l’aider dans ses prochaines batailles judiciaires?


Armstrong 2010 plus accessible :


Malgré tout Lance Armstrong a beaucoup changé dans sa manière d’aborder la communication avec les médias sur le TdF, serait-ce la naissance imminente de son cinquième enfant ? en tout cas il est plus disponible et souriant, et je souhaite ardemment que tout ceci ne soit pas du pur marketing.

Pour ma part je pourrais être conduit à penser que Lance Armstrong est tellement préoccupé par les affaires qui l’attendent à la fin de ce Tour (Doping, SCA Insurance, Landis, Greg Lemmond…) qu’il ne sait plus comment sortir de cette situation et voudrait rester éternellement dans le TdF qui l’a tant aidé à devenir une légende.

Mais s’attirer tardivement les faveurs du public, sera t-il suffisant pour convaincre  le juge Jeff Novitzky qui est l’Eliot Ness des dossiers anti-drogues aux USA, ou Joe McCarthy qui s’occupe de l’investigation fédérale s’agissant de savoir si Lance Armstrong est impliqué dans une fraude par dopage.
D’ores et déjà  Armstrong a déclaré « qu’il était prêt à répondre aux questions des juges tant qu’il ne s’agissait pas d’une chasse aux sorcières. »


Et après, quelle suite ?


Son directeur sportif, Johan Bruyneel, avance dans un blog pour De Telegraaf, le plus grand quotidien néerlandais, « Pour Lance, c’est très triste, il sait très bien que c’est la fin d’une époque.« 

Assurément c’est vraiment son dernier Tour et malgré sa déchéance annoncée Lance Armstrong restera un champion admirable capable de s’entrainer jusqu’à 6 heures par jour pour atteindre ses objectifs, les 3 ans d’inactivité volontaire auront été fatals à son légendaire pic de forme estival et, dans les prochaines années,  il lui manquera toujours au tournant du mois de Juillet les émotions grandioses que lui procurèrent à jamais le TdF.

Son prochain travail après avoir réglé les casseroles qui le suivent, sera de militer en costume cravate pour sa fondation Livestrong, et de prendre à bras le corps son métier de papa de cinq enfants.




Si vous avez aimé cet article, vous aimerez certainement :







Partager cet article sur vos profils :

Retour en haut de la page


  1. 18 juillet 2010 à 19:23

    Je suis Christophe Riblon depuis 3 ans et suis satisfait de sa performance surtout dans la dernière ascension vers AX-3 Domaines, j’aurais misé un max sur lui… (tiens vais me mettre aux paris, me rappellera le temps où je les organisais).

    Quand à Lance, tu as la certitude de quelqu’un qui ne se trompe jamais…🙂
    de mon côté, je suis moins sûr, même si je suis persuadé qu’il a triché autrefois (il y a plus de cinq ans) je reconnais le champion, il aurait pu faire un grand Tour 2010 qu’il avait si bien commencé à Rotherdam, mais il a accumulé les chutes et on sait qu’un champion au pic de sa forme n’est jamais aussi près de sa méforme !

    Les grands coureurs convaincus de dopage sont tous revenus et ont gagné de très grandes courses après avoir purgés leur peine de 2 ans : Virenque, Basso, Vinokourov, Eddy Merkcx (Positif au Giro 1969) etc…
    cela montre que le dopage en cyclisme n’est que d’un faible apport en performance, et qu’un champion reste toujours un champion et se retrouve toujours devant pour X raisons.
    LA n’a jamais été coincé, mais ses 3 ans d’inactivité valent comme blanchiment.

    my 2 cents

  2. Train
    18 juillet 2010 à 17:20

    Moi j’ai été emue de voir le petit français arrivé enfin en haut de sses beaux Pyrénés Bizes Tu connais mon point vue sur Armstrong Sans commentaire

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :