Accueil > Hollande, Politics > Les Fourberies de Caton

Les Fourberies de Caton




Les Fourberies de Caton Alias Hollande

Incroyable histoire de Manipulation Politique de la Gauche destinée à déstabiliser la Droite Française…

Déjà à l’époque François Hollande pousse la Manipulation Politique au rang d’Art et cet épisode porte un éclairage particulier sur l’homme qui est à la tête de la 5ème puissance Mondiale aujourd’hui.

Nous sommes 1983, alors que la droite est dépitée de la présidentielle perdue de 1981, un mystérieux Caton, présenté comme «un grand dirigeant de la droite», fait sensation et se livre à une violente diatribe contre son propre camp dans un ouvrage appelé : *De la reconquête*.

Le livre est un véritable best-seller.
Quelques temps après l’auteur finit par se découvrir sur le plateau d’Apostrophes de Bernard Pivot.

Les Fourberies de Caton Alias Hollande, qui se faisait passer pour Politicien de Droite  !



Mais surprise, il ne s’agit pas du dirigeant de la droite  le fameux *Caton*  mais d’André Bercoff, un journaliste alors étiqueté à gauche.

Jacques Attali, conseiller de François Mitterrand, reconnaîtra plus tard qu’il s’agissait d’une manœuvre politique orchestrée par sa cellule à l’Elysée.

L’affaire ressurgit :

Cette vieille affaire a rebondi récemment sur le plateau de Canal+ quand le chroniqueur politique Jean-Michel Apathie a révélé les bandes d’époque d’une interview sur la radio France Inter donnée par le mystérieux *Caton*.
André Bercoff n’avait pas souhaité passer lui-même sur France Inter, de peur que ses confrères journalistes reconnaissent sa voix.
Il envoie donc au front un jeune inconnu, membre de la cellule Attali à l’Elysée, un certain François Hollande !


« Mais oui, c’est bien la voix de François Hollande…! »    s’exclament les personnes présentes sur le plateau de Canal.


L’histoire était connue des suiveurs attentifs de la Politique, mais c’est la première fois que l’on retrouve et rediffuse cette interview dans laquelle François Hollande, aisément reconnaissable, trompe son auditoire avec aplomb:

*Ceux qui pensent que, nous la droite, pouvons revenir au pouvoir se trompent*, dit-il notamment.




Dans son livre, «La madone et le culbuto», la journaliste Marie-Eve Malouines relate le savoureux épisode :
« Le livre de Caton était une idée de Jacques Attali, qui avait mis au courant François Mitterrand de l’opération.
François Hollande, qui venait de sortir de l’ENA, quelques années plus tôt, était chargé de rédiger les notes préparatoires du livre »



François Hollande démontre aux plus jeunes qui ne le savaient pas ou à ceux plus anciens qui l’avaient oublié, sa magnifique aptitude à tromper son auditoire.
A méditer lorsqu’on entend des déclarations d’hommes Politiques fussent-ils de gÔche…




Partager cet article sur vos profils :


  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :