Archive

Archive for the ‘Internet’ Category

Mais que fait HADOPI ?




Après les erreurs de jeunesse viendra le changement


1er effet HADOPI

Connaissant maintenant peu ou prou le contenu des programmes des candidats aux élections présidentielles, il convient de regarder ce que proposent les-dits candidats en matière de règlementation relative à la circulation des œuvres de l’esprit : audio et vidéo principalement, plus connue comme loi HADOPI.

A l’orée du nouveau quinquennat si on fait la synthèse des projets des principaux protagonistes à la course à l’Elysée, l’idée qui vient à l’esprit immédiatement est : ils n’ont rien compris à l’Internet.


Car tant à Droite comme à Gauche, pour faire simple, les conseillers scientifiques des têtes de listes ne brillent pas par leur acuité et ce, sans parler du bagage technique des rapporteurs du projet DRM au Sénat ou à l’assemblée comme : M. Renaud Donnedieu de VabresMme Christine Albanel ou M. Franck Riester. En effet tous partent de la volonté de Centraliser l’outil internet qui par essence repose sur la Décentralisation.

En effet, le fonctionnement décentralisé et sa profonde capillarité due à un maillage planétaire serré et ultra-rapide assure stabilité, rapidité et sécurité (oublions les attaques virales qui ne mettent pas en cause la sécurité technologique des transaction car étant l’œuvre de malfaiteurs), interdit tout contrôle par un état ou un groupe d’états (ie. CEE)

Il est manifeste que la nature profondément décentralisée d’Internet échappe à nos législateurs et ne pas comprendre la nature de l’objet sur lequel on légifère entraîne de manière quasi-systématique la rédaction de lois inapplicables et/ou inutiles. Ce fut le cas des lois DAVSI, LOPPSI ou HADOPI

A partir de ce constat, qui d’ailleurs n’est pas une exclusivité française, il est aisé de comprendre que chaque mouture d’une loi dite « anti-piratage » renforce la répression  la précédente loi s’étant montré inefficace… et ce au détriment fréquent de quelques libertés fondamentales pourtant déclamées comme chères à nos démocraties occidentales.


Comment aborder dès lors l’épineux problème de la circulation d’œuvres numérisées sur Internet.

Le processus est en général et globalement le suivant : un lobby des ayant-droit¹ fait pression sur le législateur, celui-ci vote une loi dont l’application est un échec. Un processus perdant-perdant (rhétorique que n’aurait pas désavoué Mme. Ségolène Royal:)

Ces lobbies sont les ayants-droit responsables de la distribution d’une grande partie des œuvres de l’esprit. Ils veulent à la fois garder le contrôle sur le circuit de distribution et plaquer leur ancien modèle économique de rareté sur un système de diffusion tel qu’Internet dont le fonctionnement est plus proche de celui d’un système d’abondance.

C’est fondamentalement injuste car le passage de la rareté à l’abondance en quelques années et en maintenant un niveau de prix trop élevé est juste une escroquerie de grande ampleur dont nous sommes les victimes.


Ces lois contraignantes sont donc vouées à l’échec.

Le système de liste noire prévu par les lois HADOPI sur le système DNS qui permet d’associer un nom à une adresse IP l’illustre parfaitement : ce contrôle peut être facilement invalidé, il existe même des routines sur le net permettant de réaliser cette parade facilement en attribuant des IP farfelues… peut-être même la votre :).
La disparition de MegaUpload à contraint les habitués ainsi que ceux qui téléchargeaient illégalement à changer juste leurs pratiques : utilisation du chiffrement pour les transferts, de l’anonymisation via des VPN, de listes noires pour éviter de télécharger depuis des sources pouvant les incriminer, etc…

2ème effet HADOPI

HADOPI n’est pour rien à l’accroissement de consommation de l’offre légale tant en téléchargement qu’en streaming, cet afflux d’utilisateurs nouveaux est dû au fait que ces offres sont forfaitaires sur les plateformes de téléchargement telles : Spotify, Deezer, Noomiz, etc… et non à l’unité comme sur iTunes.

Les sites proposant des oeuvres légales en streaming ce sont rapidement adaptés, on trouve des offres forfaitaires à quelques euros par mois ex. :  4.99€ pour Spotify…
Les coûts de production et de diffusion d’une oeuvre numérique sont quasi-nuls, cette manière de consommer de la musique ou de la vidéo est donc mieux adaptée et est plébiscitée par les utilisateurs.

Alors que Jean-Luc Melenchon propose une ouverture totale et sans restriction à la liberté et richesse culturelle que représente internet,
Nicolas Sarkozy reste campé sur ses convictions coercitives et veut même interdire le Streaming,
quant à François Hollande il reste flou com dab 🙂  mais aurait tendance à pencher pour une application de l’ancienne idée (pas si mauvaise) de la Licence Globale collectée sur les FAI et redistribuée directement aux auteurs.

Espérons que les synergies mise en oeuvre à l’occasion de ces présidentielles seront de nature à offrir une situation plus équilibrée envers la jeunesse Française et Européenne, toujours avide de culture et de nouveautés et que nos législateurs et autres dirigeants tireront les leçons de cette répétition de lois inventées en pure perte et conduisant toutes à des échecs.

¹ ex. :  Universal, Sony Music, Warner, Bros, EMI…..


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez certainement :





Partager cet article sur vos profils :


Sauver Internet : dire STOP PIPA

18 janvier 2012 2 commentaires



mis à jour le : 23-01-2012.

Le Blog de Manin se joint à la manifestation Mondiale du 18 Janvier 2012 contre le PIPA (Protect IP Act)



De nombreux sites de par le monde se sont auto-censurés à partir d’aujourd’hui afin de protester contre le projet de loi américain appelé SOPA et PIPA  qui menace gravement la liberté sur Internet. Il s’agit du controversé projet de loi 968 du Sénat Américain destiné à protéger la propriété intellectuelle le PIPA : Protect IP Act et son associé le SOPA
Depuis les blogs personnels comme le mien jusqu’à des géants comme WordPress, Google, Facebook, Twitter et Wikipédia ainsi que de nombreux sites à travers le web mondial ont décidé de réagir et vous demandent de nous aider à arrêter cette loi dangereuse avant qu’elle soit passée.

Stop à la loi SOPA/PIPA


Notre mesurette HADOPI n’est que de la pacotille comparée aux dévastations que pourrait engendrer PIPA !




S’il vous plaît regardez la vidéo ci-dessous pour savoir pourquoi nous nous opposons à cette loi et comment elle affectera la liberté sur Internet, et si vous êtes d’accord avec nous, Réagissons et Agissons.



Plus d’info.




si vous êtes favorable à la suppression de cette censure intolérable et inéluctable que serait la loi SOPA, loi qui est le fruit de la vision de quelques sénateurs Américains (originaux ou  lobbyistes ou sous-informés), montrez votre réticence en arborant des logos et/ou en signant les :  Pétitions.



Si vous avez aimé cet article, vous aimerez certainement




Partager cet article sur vos profils :


Free Mobile pour Tous – Stage3



mis à jour le : 10-01-2012.
Free Mobile atomise les prix des forfaits mobiles !

Les nouveaux forfaits Free Mobile sont disponibles à partir de maintenant mardi 10 janvier 2012.
ils sont tout simplement incroyables et à la hauteur des espoirs qu’avait fait naître la rumeur savamment orchestrée par les équipes de Free.
il a Free… il a tout compris !  plus que jamais !




La carte SIM de Free Mobile telle qu'elle sera délivrée à partir du 10 janvier 2012... crédit photo : Free



Le PDG de la maison-mère Iliad (Free), Mr. Xavier Niel nous avait promis des forfaits clairs et simples ! promesses tenues avec l’offre Free Mobile basée sur un tarif unique à 19,99 €/mois.
Selon lui, ce forfait est le moins cher du marché. « On vous presse comme des citrons, c’est nous les pigeons et on en a ras-le-bol de se faire arnaquer avec les prix les plus élevés d’Europe« , a martelé Xavier Niel.
finies les clauses incompréhensibles, les Conditions Générales de Vente sur 10 pages des autres opérateurs, finis les cauchemars pour se désengager, voici le Tarif :

a – 19,99 € :

le Forfait mensuel tout illimité (SMS/MMS, Voix, Data), sans engagement, Fair Use Data : 3Go

b – 15,99 €

le forfait ci-dessus passe à 15,99€ pour les abonnés Freebox, merci Xavier !

c – 2 € :

Forfait pour les consommateurs sans gros besoins de com ou pour les bénéficiaires du RSA : 60 minutes de communications voix, 60 SMS, sans engagement
Gratuit pour les abonnés Freebox


Récap de l’offre
Tout illimité 1h + 60 SMS
  • · SMS
  • · MMS
  • · Appels mobiles et fixes
  • · Internet 3 Go
  • · WiFi hotspots Free
  • · Sans engagement
  • · Sans engagement
  • · SMS hors forfait = 0,01€
  • · Appels hors forfait = 0,05€/min
19,99€/mois (15,99€/mois pour les abonnés Free) 2€/mois (0€/mois pour les abonnés Free)






Vous pouvez souscrire à ces forfaits sur le site : http://mobile.free.fr/




Bien, sur ce, je vous laisse je dois aller chez Free !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez certainement :




Partager cet article sur vos profils :


Free Mobile pour Tous – Stage2



mis à jour le : 10-01-2012.
Les forfaits Free Mobile seront disponibles à partir de demain mardi 10 janvier 2012 @09:30, mais devant la demande prévisible il est souhaitable de se préparer dés maintenant !


Comment faire ?



La carte SIM de Free Mobile dévoilée le 9 janvier 2012... crédit photo : Free



Voici les quelques étapes à conduire pour être prêt à temps :…

1- Portabilité :

ou comment conserver votre numéro de téléphone mobile actuel pour votre nouveau forfait mobile chez Free ?

  • Il vous suffit d’appeler depuis votre téléphone mobile le 3179 (appel gratuit – 24/24, 7/7, même si votre crédit est épuisé).
  • Un numéro RIO (pour Relevé d’Identité Opérateur) vous sera transmis dans l’instant par téléphone puis envoyé également par SMS sur votre téléphone mobile.
  • Une fois ce numéro obtenu, il vous suffira lors de l’inscription au forfait mobile Free de préciser le numéro de téléphone mobile que vous souhaitez conserver et ce numéro RIO pour que votre ancien forfait mobile soit automatiquement résilié, sans aucune démarche de votre part auprès de votre opérateur, Free se chargeant de tout.


2- Votre numéro IMEI :

IMEI (International Mobile Equipment Identity)

  • Chaque téléphone possède un numéro d’identification unique appelé : IMEI,
  • vous pouvez l’obtenir en consultant votre facture d’achat ou en tapant le code *#06#* sur le clavier de celui-ci.
  • Ce code vous sera demandé pour débloquer votre téléphone mobile actuel.


3- Débloquer votre mobile :

(Désimlockez votre téléphone)

  • Le désimlockage consiste à supprimer le blocage mis en place par votre opérateur de mobile sur votre carte SIM.
  • Le mobile alors peut être utilisé avec n’importe quelle carte SIM (ex. : carte Bouygues, SFR et/ou Free).
  • Chaque mobile possède sa propre procédure de déblocage.
  • Une fois désimlockés les freenautes pourront utiliser leur carte SIM actuelle ainsi que celle de Free.


Si vous êtes chez l’opérateur Orange :
Pour enlever le verrou de l’opérateur historique, Orange, la procédure est gratuite pour ceux qui ont acquis le mobile depuis plus de 3 mois, si ce n’est pas le cas, il faudra débourser 76€.
Le site de l’opérateur Orange propose une option de désimlockage (déblocage) de votre mobile, rendez-vous sur votre espace client :


Chez Orange, l'Espace Client permet de débloquer son mobile afin de recevoir la nouvelle carte SIM de Free



Vous pouvez également débloquer votre mobile par téléphone en contactant le service clients automatisé au 0 800 100 740 depuis une ligne fixe ou au 740 depuis votre mobile.
Si vous détenez une Mobicarte ou une carte prépayée : vous pouvez obtenir le désimlockage en contactant le service clients automatisé au 3970 depuis votre mobile.
A noter que si vous êtes un ancien client Orange, mobile, vous devez envoyer un courrier à : Orange service clients Mobile 41965 BLOIS CEDEX 9. Dans ce courrier, précisez : votre nom, prénom, adresse mail, numéro de mobile résilié et le numéro IMEI du mobile à 15 chiffres.

Il est recommandé d’effectuer une sauvegarde de sécurité avant de commencer la procédure de déblocage.
Le délai de traitement varie entre quelques jours et une semaine.


En vous inscrivant chez Free Mobile, fournissez votre Code RIO : vous conserverez ainsi votre numéro de mobile et votre abonnement Orange sera automatiquement résilié sans autre démarche de votre part.



Si vous avez aimé cet article, vous aimerez certainement :






Partager cet article sur vos profils :


Free Mobile pour Tous




mis à jour le : 09-01-2012 @14:16
Une certaine animation sur le site Free Mobile, donne à penser que les événements vont s’accélérer dans les heures qui viennent.


Le site de Free Mobile, a mis en ligne une nouvelle image de la future nouvelle carte SIM Free Mobile.

On peut apercevoir la nouvelle carte au format Micro-SIM munie d’un adaptateur afin de pouvoir s’adapter à toutes les marques de smartphones.


En examinant le code source du site de Free Mobile, on peut aussi remarquer une petite dédicace pour Martin Bouygues…. :


en effet inséré dans le code HTML, nous avions :
le 06 jan 2012 :  « Ca y est : on harnache les chevaux aux roulottes ».
le 07 jan 2012 on pouvait lire : « La caravane se met en route vers le château ».
le 08 jan 2012 : « Le chateau est enfin en vue mais on n’aperçoit pas encore bien les pelouses »
alors qu’aujourd’hui 09 janvier 2012, on peut lire :  « Ah, elles ont l’air bien entretenues les pelouses… Demain journée portes ouvertes au Chateau! »




La page d'accueil du site Free Mobile à changé ce matin...




La plupart des geeks pro-Free ou pro-Apple sont dans l’attente de la publication imminente des caractéristiques de l’offre pour la téléphonie Mobile après l’obtention par Free de la quatrième licence 3G. Nous verrons plus tard le cas de la licence 4G restante (ou non…)
Rappelons que l’ARCEP a fixé le 12 janvier comme date butoir contractuelle pour que la maison Free-Illiad propose son offre au public.


En effet, Free Mobile ayant couvert plus de 27% de la population en 3G a ainsi respecté ses engagements de couverture. Free peut ainsi bénéficier de l’itinérance sur le réseau d’un opérateur mobile tiers. Afin de respecter l’ensemble de ses engagements, Free Mobile devra enfin ouvrir commercialement son réseau au plus tard le 12 janvier 2012.


Pour les geeks et autres amateurs de jeux de pistes codés, on peut voir sur la page de Free (en tapant un certain code…)

– une roquette (celle de Xavier Niel 🙂 :

– et un message codé en language : 1337 5|*34|<  (plus connu sous le nom de  Leet) sur la  page Officielle FaceBook de FreeMobile



En décodant en MD5 la série apparaissant ce matin sur la roquette :  « efb7929e6a5b7dcc6ebb79aa3c45af13 » on obtient le message caché : « Je ne sais pas » mais en utilisant le codage en ASCII on obtient aussi :  « Xavier Niel rejoint la course, c’est parti » …


Restez connectés pour connaitre la suite de cette saga, en tout cas  : « Quels qu’en soient les détails, Free est en train de faire le lancement le plus geek du monde« , commente le journaliste de LCI : Cédric Ingrand.




Ainsi Free ne faillit pas à sa règle de s’adresser d’abord à l’élite avant de d’adresser au plus grand nombre et en révolutionnant en permanence la technologie des télécommunications…  pour notre plus grand plaisir.



Si vous avez aimé cet article, vous aimerez certainement :

Partager cet article sur vos profils :


Catégories :Free, Internet Étiquettes : , , , , , ,

Les Forfaits Téléphoniques en Baisse

9 septembre 2011 5 commentaires



mis à jour le : 08-01-2012.

… Allo Bouygues… ici Free !

Le trublion du Net  : Free par la voix de son patron  Xavier Niel a encore frappé.
Avec Free Mobile, Xavier Niel compte «casser» une fois de plus les prix, après avoir lancé le triple play à moins de 40 euros par mois, incluant les appels illimités vers les mobiles dans sa nouvelle Freebox Revolution.

Free indique² à l’occasion de la présentation de ses résultats financiers pour le 1er semestre 2011, jeudi 1er septembre, que son offre mobile sera officiellement lancée début 2012, dès que l’accord d’itinérance 3G avec Orange sera validé.


L’offre mobile de Free est prête à être déployée.
Deux conditions étaient requises par l’Autorité de Régulation des Communications (Arcep) pour que Free puisse se lancer.
La première impose à Free de couvrir 27% de la population, ce qui ne pose a priori pas de problème à l’opérateur.
La seconde, c’est l’accord sur l’itinérance 3G avec Orange, qui ne sera pas valable avant le 1er janvier prochain.
Ce n’est donc qu’à ce moment que Free pourra enfin officiellement se lancer sur le marché mobile et concurrencer Orange, SFR et Bouygues Telecom.

Free n’a en revanche toujours pas communiqué sur sa politique de prix, même s’il apparaît acquis que les premiers forfaits proposés seront à moins de 10€/mois. La volonté de Xavier Niel (actionnaire majoritaire et le dirigeant historique d’Iliad, maison mère de Free) est de diviser par deux le coût de la téléphonie mobile dans le budget des ménages.

Les autres opérateurs ont d’ores et déjà réagi face à l’arrivée prochaine de Free sur le marché et l’inévitable baisse des tarifs qu’elle va engendrer.  Ainsi, Bouygues  propose depuis le mois de juillet l’offre B&YOU, et  Orange s’apprête à lancer dans quelques jours son offre low-cost « Sosh« ,

« Deux raisons concourent à la multiplication des offres low cost », indique Laurent Zenou, du cabinet Tera Consultants. « Le secteur va subir une intensification de la concurrence avec notamment l’arrivée de Free. De plus, le marché arrive à maturité avec une saturation de la pénétration du mobile. » De plus en plus de gens ont un mobile.

Sosh est-elle « une réponse par anticipation à Free ? », s’est interrogé Stéphane Richard. A n’en pas douter, la future offre Free Mobile, prévue début 2012, mais qui devrait être commercialisée dès cet hiver, intrigue et agace les autres opérateurs. D’autant que Free a déjà une base de 4 millions de clients qu’il peut espérer rapidement convertir, au moins en partie, à sa future offre mobile.

« Nous ne sommes pas en train d’attendre je ne sais quelle nouveauté qui va révolutionner le marché », s’est pourtant défendu le PDG d’Orange, ironisant sur la popularité de ce futur concurrent. « On est allé un peu loin dans l’espèce d’idolâtrie de Free. C’est un peu désagréable pour les autres opérateurs ».

Sans grande surprise, le patron d’Orange estime que Free aura du mal à reproduire sur le secteur du mobile ses performances passées dans l’Internet. Free va cette fois arriver sur « un marché mature où on ne l’a pas attendu », prétend le PDG d’Orange. Une analyse partagée, semble-t-il, par les autres opérateurs.

« Free n’est pas un magicien qui d’un coup de baguette magique va faire bouger les équilibres que de méchants opérateurs auraient établis », s’agace M. Ruciak. Et pourtant. « Avant même d’arriver, Free a déjà une influence sur la dynamique du marché », reconnaît en tout cas M. Zenou.


Projet de tarification lowcost pour Free Mobile :

On pourrait s’attendre à une offre quadrupleplay ultra performante pour 50 euros par mois ? Ou à un forfait mobile tout illimité (appel, SMS, MMS, internet, etc.) à un prix dérisoire ?
Nous serons bientôt fixés, dans l’attente voici une hypothèse plus que réaliste :

  • 5.99 € : 2 heures d’appels, les SMS illimités, les appels illimités vers les fixes FreeBox ainsi que Free Wi-Fi. L’internet mobile, quant à lui serait facturé à la consommation.
  • 9.99 € : 5 heures d’appels, SMS et appels illimités vers les opérateurs français. Pour les possesseurs de Smartphones utilisant Internet, Free Mobile permettrait 2 Go de transfert de données par mois. Révolution : un dépassement n’entraînerait pas de surfacturation mais seulement un bridage du débit.
  • 19.99 € :  Appels illimités vers les fixes et les mobiles en France Métropolitaine ainsi que les appels vers les mobiles et fixes situés aux USA et au Canada. Les SMS seraient illimités ainsi que le Free Wi-Fi sans quota concernant l’échange de données. Cette offre est réservée aux internautes déjà abonnés à la FreeBox.
  • 29.99 € : Ce tarif est destiné aux abonnés qui ne sont pas chez Free (ceux qui n’ont pas de FreeBox), ils bénéficieraient alors des mêmes prestations et services que l’offre 3 ci-dessus.
  • SIM : Destiné aux abonnés d’une même famille, Free Mobile envisagerait de proposer un jeu de quatre cartes SIM par famille pour un même abonnement.


² Sources :  Relax news – Paris


Partager cet article sur vos profils :


Inflation des Versions FireFox



FireFox

La fondation Mozilla poursuit son rythme accéléré de développement de son navigateur Firefox en publiant la v6.0 en version finale. Une mouture dont une des améliorations majeures est l’utilisation de la mémoire, point sur lequel Firefox est souvent critiqué.
Vous pouvez désormais être informé sur l’utilisation de la mémoire en tapant about:memory en guise d’URL.

La barre d’URL de Firefox 6 permet en outre de gérer une quantité d’autorisations à partir de about:permissions.
De plus, pour les développeurs, Firefox 6 inclut :

  • Scratchpad : pour facilement développer et tester des snippets Javascript dans votre navigateur
  • Le support des websocket avec prefixe API
  • Web console
  • Des menus spécifiques pour les non-développeurs web
  • L’API Window.matchMedia
  • Le support des évènements envoyés par le serveur

Mais Firefox 7 est déjà en préparation, et celle-ci, d’après Nicholas Nethercote, un de ses développeurs, sera encore plus économe de près de 30% en ce qui concerne les besoins mémoire. Même « si le navigateur est connecté en permanence et online toute la nuit« .


Firefox 6 stable, Firefox 7 beta, et Firefox 8 et Firefox 9…


FireFox v8.0 : la version Aurora que j'utilise actuellement... économe, super rapide et déjà stable...


Les nouvelles versions de Firefox s’enchaînent à une cadence d’enfer. Ainsi après la v6.0 mi-août,  voilà déjà Firefox 7 en version beta.

Firefox 7 est très intéressant par le fait qu’il s’attaque, et résout d’après la fondation, un problème qui collait à la peau du navigateur depuis un bon moment : la gestion de la mémoire.

A l’instar de Chrome, la v6 incluait déjà la gestion mutithreat qui grâce à une segmentation de la mémoire évitait le plantage général si un onglet ne répondait pas lors d’une navigation, cette technique continue à être affinée et propose maintenant des containers de plugins sensés améliorer les fuites de mémoire ainsi que la vitesse de transfert des requêtes.

Ainsi, avec Firefox 7, la gestion de la mémoire permettrait des économies de 20% à 30% sur la consommation mémoire, et dans certaines situations, jusqu’à 50%. Vous pourrez faire vos propres constatation à propos de cette consommation en donnant about:memory dans la barre d’URL.

Vous pouvez télécharger Firefox 7 sur le channel de la Firefox. Et vous pourrez même télécharger Firefox 8 sur Aurora (à la même adresse), étant entendu que là vous avez affaire à une version instable.
Il existe même déjà une version de développement (nightly build) pour Firefox 9.

On le voit, Firefox qui fut pendant un temps très à la traîne sur Chrome, brûle maintenant les étapes en ce qui concernent les numéros de versions. A tel point qu’il est même sérieusement question de supprimer purement et simplement ces numéros de version.


Les numéros de version de Firefox en passe de disparaître

C’est ce que l’on déduit d’échanges, parfois vifs, sur une liste de diffusion de l’équipe de développement Firefox. Les partisans de la suppression argumentent que de toutes façons, pour un logiciel tel qu’un navigateur, on utilise toujours la dernière version. Pour les autres, il est très utile, pour les développeurs Web par exemple, de savoir exactement à quelle version on a affaire.

En fait, la disparation des numéros de version serait pour le grand public uniquement. Il serait toujours possible de connaître la version exacte à partir de la boîte de dialogue « A propos… »

Partager cet article sur vos profils :


Catégories :Internet Étiquettes : , , ,
%d blogueurs aiment cette page :