Archive

Archive for the ‘Perso’ Category

Les Tueurs ne sont pas Anonymes



mettons fin à ce massacre Volontaire…


Devant le nombre incroyable de victimes du tabac et pour mettre fin à l’inertie de l’Administration ainsi que dénoncer l’enrichissement éhonté des industriels du tabac, la Ligue Contre le Cancer lance une campagne inédite, puissante et à large échelle.

Cette campagne démarre dans la région parisienne, en même temps que le G20 de Cannes, à cette occasion 40.000 paquets de cigarettes seront distribués en plein Paris.



L’objectif est de dénoncer les « Tueurs-Payeurs », ceux-ci ne sont pas anonymes, ils sont connus :
il s’agit des industriels du tabac, qui s’enrichissent impunément, tandis que le tabac tue chaque jour dans le monde 15.000 personnes !



Une personne décède du tabac toutes les 6 secondes dans le monde…


Trop top l


Deux compteurs tournent cyniquement, chaque jour dans le monde :
  • 15 000 personnes tuées par le tabac
  • 900 millions de dollars de chiffre d’affaires encaissés par les 4 principales industries du tabac.


Pour dire stop à cette « situation intolérable », la Ligue envahira à partir du mercredi 2 novembre les rues parisiennes et distribuera plus de 40 000 paquets de cigarettes dans le cadre de sa campagne choc « Tueurs-Payeurs ».
Parallèlement, une pétition sera proposée à la signature pour renforcer la sensibilisation de la population, mais aussi pour mobiliser les dirigeants. Cette pétition sera en effet remise le lendemain aux dirigeants internationaux du G20 à Cannes.


Pour Gilbert Lenoir, Président de la Ligue contre le cancer, « À l’heure où les industriels du tabac mènent des actions offensives pour conquérir et fidéliser de nouveaux fumeurs, toujours plus jeunes, nous devons mettre fin à l’inacceptable. Exigeons de nos dirigeants politiques la mise en place d’un prélèvement direct et obligatoire sur les bénéfices de ces sociétés. 2011 doit sonner le glas de ce commerce de la mort »

Ce prélèvement solidaire « tabac » permettrait « de prendre en charge les désastres causés par la consommation de ce poison dans le monde… »


Pour en savoir plus et/ou signer la pétition  : www.tueurs-payeurs.fr




Si vous avez aimé cet article, vous aimerez certainement :





Partager cet article sur vos profils :


Publicités
Catégories :Santé, Société Étiquettes : ,

Federico Garcia Lorca il y a 75 ans

18 octobre 2011 4 commentaires


il y a 75 ans le poète Andalou Fédérico Garcia Lorca disparaissait… victime innocente de la guerre civile espagnole.
Surnommé le *Rossignol Andalou* il naquit le 5 juin 1898 à Fuente Vaqueros, province de Granada (Andalousie) et fut assassiné le 19 aout 1936 (à 38 ans)

Poète, écrivain, musicien et peintre Fédérico Garcia Lorca se livra, à travers ses écrits, à une sorte d’exégèse de l’ambiance romantique de l’époque. Son oeuvre, marquée par sa sensibilité andalouse, conduisit à sa reconnaissance et le propulsa à l’avant-scène de la culture espagnole. Il rencontra et se lia d’amitié avec des acteurs majeurs de ce nouvel âge d’or de la création artistique espagnole tels Manuel de Falla, Picasso, Pablo Neruda ou Salvador Dali.


Hommage à Fédérico Garcia Lorca - Ochavillo Del Rio (Andalousie) (1)


Le « rossignol andalou » a passé son enfance à Fuente Vaqueros, un petit village de quelques dizaines d’âmes dont les senteurs de jasmin illuminent les ruelles étroites dès que tombe la nuit grenadine.
Le hasard veut qu’il ait gambadé dans les mêmes sentes, les mêmes prairies, les mêmes oliveraies que mon Père,  à la recherche d’une ombre toujours trop brûlante de soleil. En effet, le village qui vit grandir mon regretté Père est Escoznar situé à moins de 5 km de Fuente Vaqueros (voir sur GoogleEarth  ici )

C’est avec émotion que mon Père évoquait avec nous le « canté jondo » dont un de ses ‘paisanos’ nommé Fédérico Garcia Lorca en parlait mieux que personne.
Le canté jondo (ou ‘chant profond’) est le chant flamenco issu de l’âme, Lorca disait : « Il s’agit d’un chant purement andalou profond, véritablement profond, plus encore que tous les puits et toutes les mers qui entourent le monde, beaucoup plus profond que le coeur actuel qui le crée et que la voix qui le chante, parce qu’il est presque infini. (…). Il n’y a rien, absolument rien de comparable en Espagne, que ce soit au niveau du style, de l’atmosphère ou de la justesse de l’émotion (…). »(²)



Mataron a Federico
cuando la luz asomaba.
El peloton de verdugos
no oso mirarle a la cara.
Todos cerraron los ojos ;
Rezaron : ni Dios te salva !

extrait du poème de Antonio Machado



On était en août 1936, sur le chemin de la maison qu’il regagnait à pieds après une journée de travail à l’usine sucrière de Lachar (entre Escoznar et Fuente Vaqueros), Mariano Arcos (mon grand-père paternel) fut arrêté par les forces Franquistes, menotté et jeté dans un camion militaire bâché, sans autre forme de procès.
Dans le camion, également menottés se trouvaient déjà trois autres prisonniers dont Fédérico Garcia Lorca, quelques km plus loin du côté de Viznar ils étaient fusillés tous les quatre….

Aujourd’hui c’est un autre petit village andalou qui rend hommage à ce grand auteur et poète que fut Fédérico Garcia Lorca, il s’agit de Ochavillo del Rio (province de Cordoba, Andalousie).
Outre le fait d’avoir initié cet évènement,  Ochavillo présente la particularité insigne et immense à mes yeux d’être le village où vécut ma Mère  Amalia, également Andalouse.
Ainsi, par la grâce de cet hommage rendu aujourd’hui à FDL se trouvent réunis les deux lieux sur les terres d’Espagne qui me sont les plus chers…




(¹) Gracias a Ricardo González Mestre (mi primo) por haberme comunicado los datos de este evento tan valioso
Ricardo González Mestre, editorial :  el pàramo

(²) Conférence donnée par Lorca en février 1922 intitulée ‘Le Cante jondo (chant andalou primitif)’.



Si vous avez aimé cet article, vous aimerez certainement :





Partager cet article sur vos profils :


Quel est votre risque cardiovasculaire : Test





because your Heart is all about and it is yours…

Des chercheurs américains proposent un test extrêmement simple pour évaluer son risque cardiovasculaire, et que l’on peut facilement réaliser soi-même.
Voici comment vous y prendre :  Il suffit de parcourir une distance de 1,5 kilomètre en jogging et en se chronométrant ! .


Ce type de test est proposé simultanément par deux études américaines. Elles montrent que la vitesse à laquelle court un homme à l’âge de 40 ans peut prédire ses risques de souffrir d’un accident cardiaque dans les dix ans à venir.
Le risque cardiovasculaire de volontaires masculins a été évalué. Il leur a été demandé de se prêter à un jogging chronométré sur 1,5 km.
Résultat, à 55 ans, un homme qui court 1,5 km en 15 minutes présente un risque d’accident cardiaque au cours de sa vie de 30%. En revanche, s’il met 8 minutes pour parcourir 1,5 km, son risque chute à 10%.

La deuxième étude, qui indique des résultats similaires, a porté sur un grand nombre de participants, dont les performances ont cette fois-ci été déterminées sur un tapis roulant.

En conclusion, à partir de la quarantaine, ce test est recommandé pour évaluer votre risque.
Si le résultat n’est pas très bon, il est alors souhaitable de prendre les mesures destinées à prévenir les maladies cardiovasculaires et c’est donc le moment de modifier votre mode de vie : rééquilibrez votre alimentation et faites régulièrement du sport.
Ces deux aspects permettent généralement à eux seuls de retrouver un risque cardiovasculaire bas.
Concernant l’activité physique, les autorités de santé recommandent de pratiquer un minimum de 30 minutes par jour.


Je me propose de mettre ce test à mon menu hebdomadaire… 🙂





Partager cet article sur vos profils :


Catégories :Santé Étiquettes : , , ,

Sunset at Port des Barques

11 avril 2011 4 commentaires


in English below

La commune de Port des Barques se situe sur la rive sud de l’estuaire de la Charente, à environ 15 kilomètres d’Echillais (17).

La célèbre île Madame fait partie intégrante de la commune.

PbB est surtout une grande station balnéaire familiale du littoral charentais avec sa longue plage de sable fin face à l’embouchure de la Charente. Ce site de villégiature balnéaire tire un gros avantage de sa position géographique et participe activement à l’animation touristique de la côte charentaise pendant la période estivale.

J’ai posé le trépied de mon réflex Canon au moment où ce vol bruyant de mouettes rieuses est passé devant mon panorama… finalement je me suis dit qu’elles faisaient partie du paysage et j’ai conservé la photo :

cliquer sur l’image pour zoomer

La côte de Port des Barques après une belle journée ensoleillée... ! Credit Photo : Mariano Arcos



A little history about Port des Barques :

Port des Barques is well known as the french port from where Lafayette embarked to aboard the Hermione towards the North America to help troops of  G. Washington.

On my way to the Port des Barques seaside I stopped at the stele of the Marquis de La Fayette.

This stele recalls that in March 10, 1780, the young Marquis de La Fayette embarked aboard the Hermione frigate anchored off the small town of Port-des-Barques with Jean-Baptiste Donatien de Vimeur, Marshal of France, Comte de Rochambeau.
He arrived in Boston (North America) on 28 April carrying the then secret news that he had secured French reinforcements (5,500 men and 5 frigates) for George Washington. He supported efficiently  G. Washington and help the American rebels to gain independence in the face of British soldiers of King George.


cliquer sur l’image pour zoomer

 alt=

Marquis de La Fayette stele memorium... Credit Photo : Mariano Arcos


Short Bio of  Lafayette:

Marie-Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier, Marquis de La Fayette (6 September 1757 – 20 May 1834), often known as simply Lafayette, was a French aristocrat and military officer born in Chavaniac, in the province of Auvergne in south central France. Lafayette was a general in the American Revolutionary War and a leader of the Garde Nationale during the French Revolution.
In the American Revolution, Lafayette served as a major-general in the Continental Army under George Washington. Wounded during the Battle of Brandywine, he still managed to organize a successful retreat. He served with distinction in the Battle of Rhode Island. In the middle of the war he returned to France to negotiate an increase in French support. On his return, he blocked troops led by Cornwallis at Yorktown while the armies of Washington and those sent by King Louis XVI under the command of general Jean-Baptiste Donatien de Vimeur, Comte de Rochambeau, admiral François Joseph Paul de Grasse, and admiral Louis-René Levassor de Latouche Tréville prepared for battle against the British.


You may want to see Port des Barques on  Google Earth :   here
(Google Earth application must be already installed)

or enter the GeoLocalization   : 45°56’56.60″ N and    1°04’39.73″ O 




Partager cet article sur vos profils :


This Blog is the Top 10-06-09

10 juin 2009 3 commentaires



Cybermanin’s blog est aujourd’hui mis à l’honneur de la blogosphère WordPress :

En effet le billet : Airbus AF447 : Tubes Pitot 2/2 a été consulté par plusieurs milliers d’internautes depuis sa mise ligne du 8 juin 2009 et est placé à la première place des billets publiés aujourd’hui.


Classement du Blog CyberManin @10-06-2009

Merci aux milliers de lecteurs qui visitent ce blog journalièrement,
et qui sont ma motivation principale pour propulser modestement ce blog au top de la blogosphère WordPress.



Be the first to know on Manin’s Blog





Partager cet article sur vos profils :


This Blog is at the Top



Cybermanin’s blog est classé aujourd’hui le blog  au  developpement  le  plus  rapide de la blogosphère WordPress.


Classement des Blogs WordPress du 2 juin 2009

Classement des Blogs WordPress du 2 juin 2009




Merci à tous mes lecteurs source de ma motivation pour propulser ce blog.


Be the first to know on Manin’s Blog

Catégories :Le Blog Étiquettes : , ,

La première Dauphine région Comminges

18 avril 2009 7 commentaires


La célèbre *Titine* à Mariano sur une route du Comminges, Gourdan Polignan (31) 1965 (photo Manin)


Pour le conducteur (moi), tout a commencé par une nuit sombre, le long d’une route solitaire du Comminges, alors qu’il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva!… (pour la suite voir : David Vincent 🙂

Titine apparait ici avant qu’elle ne soit repeinte en rouge vif, couleur discrète comme l’on sait…. mais tendance sixties oblige!




Be the first to know on Manin’s Blog

Partager cet article sur vos profils :


%d blogueurs aiment cette page :