Archive

Posts Tagged ‘Internet’

Mais que fait HADOPI ?




Après les erreurs de jeunesse viendra le changement


1er effet HADOPI

Connaissant maintenant peu ou prou le contenu des programmes des candidats aux élections présidentielles, il convient de regarder ce que proposent les-dits candidats en matière de règlementation relative à la circulation des œuvres de l’esprit : audio et vidéo principalement, plus connue comme loi HADOPI.

A l’orée du nouveau quinquennat si on fait la synthèse des projets des principaux protagonistes à la course à l’Elysée, l’idée qui vient à l’esprit immédiatement est : ils n’ont rien compris à l’Internet.


Car tant à Droite comme à Gauche, pour faire simple, les conseillers scientifiques des têtes de listes ne brillent pas par leur acuité et ce, sans parler du bagage technique des rapporteurs du projet DRM au Sénat ou à l’assemblée comme : M. Renaud Donnedieu de VabresMme Christine Albanel ou M. Franck Riester. En effet tous partent de la volonté de Centraliser l’outil internet qui par essence repose sur la Décentralisation.

En effet, le fonctionnement décentralisé et sa profonde capillarité due à un maillage planétaire serré et ultra-rapide assure stabilité, rapidité et sécurité (oublions les attaques virales qui ne mettent pas en cause la sécurité technologique des transaction car étant l’œuvre de malfaiteurs), interdit tout contrôle par un état ou un groupe d’états (ie. CEE)

Il est manifeste que la nature profondément décentralisée d’Internet échappe à nos législateurs et ne pas comprendre la nature de l’objet sur lequel on légifère entraîne de manière quasi-systématique la rédaction de lois inapplicables et/ou inutiles. Ce fut le cas des lois DAVSI, LOPPSI ou HADOPI

A partir de ce constat, qui d’ailleurs n’est pas une exclusivité française, il est aisé de comprendre que chaque mouture d’une loi dite « anti-piratage » renforce la répression  la précédente loi s’étant montré inefficace… et ce au détriment fréquent de quelques libertés fondamentales pourtant déclamées comme chères à nos démocraties occidentales.


Comment aborder dès lors l’épineux problème de la circulation d’œuvres numérisées sur Internet.

Le processus est en général et globalement le suivant : un lobby des ayant-droit¹ fait pression sur le législateur, celui-ci vote une loi dont l’application est un échec. Un processus perdant-perdant (rhétorique que n’aurait pas désavoué Mme. Ségolène Royal:)

Ces lobbies sont les ayants-droit responsables de la distribution d’une grande partie des œuvres de l’esprit. Ils veulent à la fois garder le contrôle sur le circuit de distribution et plaquer leur ancien modèle économique de rareté sur un système de diffusion tel qu’Internet dont le fonctionnement est plus proche de celui d’un système d’abondance.

C’est fondamentalement injuste car le passage de la rareté à l’abondance en quelques années et en maintenant un niveau de prix trop élevé est juste une escroquerie de grande ampleur dont nous sommes les victimes.


Ces lois contraignantes sont donc vouées à l’échec.

Le système de liste noire prévu par les lois HADOPI sur le système DNS qui permet d’associer un nom à une adresse IP l’illustre parfaitement : ce contrôle peut être facilement invalidé, il existe même des routines sur le net permettant de réaliser cette parade facilement en attribuant des IP farfelues… peut-être même la votre :).
La disparition de MegaUpload à contraint les habitués ainsi que ceux qui téléchargeaient illégalement à changer juste leurs pratiques : utilisation du chiffrement pour les transferts, de l’anonymisation via des VPN, de listes noires pour éviter de télécharger depuis des sources pouvant les incriminer, etc…

2ème effet HADOPI

HADOPI n’est pour rien à l’accroissement de consommation de l’offre légale tant en téléchargement qu’en streaming, cet afflux d’utilisateurs nouveaux est dû au fait que ces offres sont forfaitaires sur les plateformes de téléchargement telles : Spotify, Deezer, Noomiz, etc… et non à l’unité comme sur iTunes.

Les sites proposant des oeuvres légales en streaming ce sont rapidement adaptés, on trouve des offres forfaitaires à quelques euros par mois ex. :  4.99€ pour Spotify…
Les coûts de production et de diffusion d’une oeuvre numérique sont quasi-nuls, cette manière de consommer de la musique ou de la vidéo est donc mieux adaptée et est plébiscitée par les utilisateurs.

Alors que Jean-Luc Melenchon propose une ouverture totale et sans restriction à la liberté et richesse culturelle que représente internet,
Nicolas Sarkozy reste campé sur ses convictions coercitives et veut même interdire le Streaming,
quant à François Hollande il reste flou com dab 🙂  mais aurait tendance à pencher pour une application de l’ancienne idée (pas si mauvaise) de la Licence Globale collectée sur les FAI et redistribuée directement aux auteurs.

Espérons que les synergies mise en oeuvre à l’occasion de ces présidentielles seront de nature à offrir une situation plus équilibrée envers la jeunesse Française et Européenne, toujours avide de culture et de nouveautés et que nos législateurs et autres dirigeants tireront les leçons de cette répétition de lois inventées en pure perte et conduisant toutes à des échecs.

¹ ex. :  Universal, Sony Music, Warner, Bros, EMI…..


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez certainement :





Partager cet article sur vos profils :


Publicités

Touche pas à mon Internet !

22 août 2011 1 commentaire



mis à jour le : 27-08-2011.
incendie éteint … 🙂


Des nuages sur ma Ligne :


Ma connexion va t-elle être bridée…?

Devant la passivité des utilisateurs d’Internet mobile, ceux-ci voyant sans réagir leur bande passante encadrée et limitée à quelques centaines de Mo par mois (par ex. : 500 Mo pour SFR), les fournisseurs d’accès internet (FAI) ont pensé appliquer cette méthode à l’ensemble des connexions internet : votre accès grâce à votre smartphone ainsi que votre accès ADSL fixe (à la maison) grâce à votre box.

Le 20 août l’agence Reuters annonçait que les FAI envisageaient une limitation du débit pour les connexions de l’Internet fixe.
Le même jour la presse spécialisée rapportait que la Fédération Française des Télécoms (FFT) réfléchissait à un bridage et titrait « la fin de l’Internet illimité à la maison« . Un document de travail aurait été élaboré et il serait évoqué la question du « plafond de consommation » et du « débit IP maximum« .

Voir document et commentaires : http://owni.fr/2011/08/19/fin-internet-illimite-fixe-orange-sfr-free-bouygues-telecom/

La raison annoncée officiellement serait la saturation actuelle du réseau !

Certains FAI comme Orange, dont le porte parole a confirmé hier que : « c’était à l’étude, mais l’application et la mise en place d’un tel projet supposerait au préalable l’accord de tous les opérateurs. »




Environnement de ma Ligne et la Situation Actuelle :

Notre pays, grâce à des initiatives privées comme celles de la Société Free (groupe Illiad) qui a inventé le concept de gratuité puis plus tard le concept de la Box, objet que tous les FAI français ont ensuite copié, possédait (possède encore) une large avance technologique en terme de fiabilité et vitesse de téléchargement descendant. Cette avance est même sensible entre différents FAI français, par ex. : ma bande passante actuelle avec une FreeBox (V4 en ND) est supérieure à 15 Mbps en moyenne, mon voisin (située à 50 mètres et sur le même NRA) est satisfait quand sa connexion Wanadoo (Orange) lui délivre 3 Mbps.

Hormis Free qui tire les prestations françaises vers le haut, notre pays présente en moyenne un retard significatif par rapport à certains de nos voisins nordiques ou outre-Rhin, retard dans la prise de conscience par nos dirigeant de l’importance d’Internet et le sous-intérêt de nos politiques tant de Droite que de Gauche pour les nouvelles technologies de l’information, ex. :
. l’erreur fatale Hadopi,
. notre Président ne possède pas compte Twitter et sa page FaceBook est mise à jour de façon erratique par une secrétaire ayant zappé ses cours d’orthographe
. il est également dommage que le Ministre de l’Economie Numérique Mr. Eric Besson n’ait pas de compte Twitter!
. idem pour Martine Aubry si prompte à donner des leçons : « avec moi la France n’en serait pas là » journal de 20 h ce jour, dont acte.
. les errements de nos anciens ministres Renaud Donedieu de Vabres et les Albaneleries de Christine Albanel

Barack Obama a bien compris la portée de ces nouveaux outils.

S’il est vrai que la réponse à l’augmentation permanente des demandes d’adresses IP est le remplacement du protocole IPv4 par le nouveau IPv6 (service déjà en place chez Free), de même la saturation des réseaux crainte par la FFT devrait se régler par des protocoles de multiplexages à plus haute vitesse (on voit bien ça dans la vidéo avec le HDMI 1.5 et la norme 4K disponible avec 5 ans d’avance dans nos systèmes Audio, Video, TVHD)), et NON par un bridage des connexions utilisateurs.




La France retomberait à l’âge de Pierre ou au niveau de la Chine :

Il semble que les opérateurs français veuillent s’inspirer des FAI anglo-saxons ou américains qui ont déjà mis en place des limitations de débit. Aux États-Unis, Time Warner, Comcast, Verizon et AT&T proposent une connexion plafonnée à 250 Go par mois, quitte aux utilisateurs d’installer des compteurs horaires comme au temps jadis (années 90) de nos connexions payantes 56 Kbps afin de ne pas dépasser les forfaits et se faire couper la ligne.

A l’heure où tout nous incite à consommer de la bande passante : TV HD, Ampli Vidéo 7.1 connectés, Enregistreurs Vidéo 3D également connectés, le moindre PC d’écolier possède sa connexion WiFi, les réseaux domestiques clés en main inclus par défaut dans tous les PC de la maison (groupe résidentiel déjà paramétré dans Windows7), domotique etc… nous serions rétrogradés au niveau des pays émergents… 😦

Après l’augmentation des abonnements en début d’année +20% en moyenne, consécutive à l’augmentation de la TVA décidée par le gouvernement (+5%), cette offensive médiatique (pour le moment), doit réjouir les FAI et acteurs des Télécoms car si elle se concrétise elle se convertira en une manne supplémentaire pour eux au détriment du pauvre usager pris au piège de la tentation dans l’escalade technologique.


Enfin du Bon Sens :

Aujourd’hui Dimanche 21 août, le Ministre de l’Économie Numérique Mr. Eric Besson, déclare rejeter toute hypothèse d’un plafonnement de l’internet illimité, évoquée dans le document de la FFT.
« Le gouvernement travaille à encadrer l’utilisation du terme ‘illimité’ par les opérateurs, afin de protéger les consommateurs contre certains abus », affirme le ministre.
« Certains consommateurs ayant souscrit des offres prétendument ‘illimitées’ ont en effet pu constater des débits qui n’avaient rien d’illimité », précise-t-il.
« Le gouvernement n’envisage aucune restriction de l’accès à Internet et travaille bien au contraire au développement du très haut débit fixe et mobile sur l’ensemble du territoire et pour l’ensemble des Français », a-t-il encore expliqué dans un communiqué.

J’approuve la posture de notre ministre et dis Bravo !

D’autres parts, j’attends avec impatience de connaitre la position du trublion du Net : Free dont la politique depuis toujours est la *liberté sur la toile* et qui d’ores et déjà s’érige en opposition à toute limitation et pour qui le vocable « débit illimité » doit être pris au pied de la lettre.




Comme vous avez pu le constater dans ces lignes je suis content d’être chez Free et ce depuis 1999 🙂




Partager cet article sur vos profils :


On ne nous dit Pas Tout.




Va t-on payer plus chers nos abonnements internet ?


D’abord c’est Xavier Niel, PDG de Free qui s’y colle en prédisant d’ici la fin de l’année, une augmentation de 5 euros de nos chers forfaits triple play.
Ensuite il y a l’info d’Electron libre qui prévoit, pour cet été, l’arrivée chez SFR de nouvelles offres aux alentours de 35 euros.
Enfin, le gouvernement qui souhaite augmenter de 5 points la part des revenus des FAI assujettie à une TVA à 19,6%. Cette hausse serait destinée à financer la « carte musique » que Nicolas Sarkozy a décidé de lancer cet été pour inciter les « djeunes » à acheter de la musique sur Internet. Payée 25 euros par un internaute et subventionnée à 25 euros par l’État, enfin plus exactement par chacun d’entre nous, la carte musique serait ainsi dotée de 50€ de crédits utilisables sur des plateformes de téléchargement payants.

Ah, c’est vrai qu’on nous avait promis de renforcer l’attractivité des offres légales de téléchargement de musique , on avait juste oublié de nous dire qu’il nous faudrait aussi la financer… Oooops !

Décidément, l’énergie déployée pour sauver l’industrie du disque est assez extraordinaire…
Pourtant selon un rapport de la GAO (la Cour des comptes made in USA) il n’y aurait pas de lien évident entre les activités des P2P et les résultats des Majors : le GAO dénonce notamment le caractère complètement imaginaire de chiffres pourtant longtemps relayés par les gouvernements et les Majors qui ne reposent sur aucune étude sérieuse ou indépendante…

Il suffit de constater l’augmentation record de la fréquentation des salles cinéma en 2009  (la plus forte fréquentation enregistrée depuis 27 ans), pour se rendre compte, comme les spécialistes de l’internet le subodoraient et le déclaraient,  que l’industrie multimédia se porte à merveille et n’est impactée par les téléchargements P2P que dans les esprits de nos ministres successifs de la culture :





Oui, on ne nous dit pas tout…




Be the first to know on Manin’s Blog

Partager cet article sur vos profils :

Retour en haut de la page


Catégories :Loi Creation Internet Étiquettes : , ,

Windows 7 avec Navigateur


Alors que Windows 7 est attendu dans quelques semaines, on apprend aujourd’hui que le célèbre Système d’Exploitation proposera bien d’installer d’autres navigateurs internet !

Windows 7

Microsoft, après avoir provoqué la consternation mi-juin en annonçant (+ d’info) que la nouvelle mouture de son Système d’Exploitation : Windows 7 serait livrée sans Internet Explorer, ni aucun autre navigateur, le géant de Redmont et premier éditeur de logiciels de la planète crée la surprise aujourd’hui !

En effet, la commission européenne antitrust a confirmé cette semaine par un communiqué officiel que Microsoft avait fait une concession très importante.
Windows 7 proposera d’installer un navigateur web de la concurrence au choix  et il sera possible de le désigner comme navigateur par défaut.


Cela se fera facilement grâce à une fenêtre de dialogue apparaissant lors du démarrage de Windows 7.
Il sera aussi possible de désactiver Internet Explorer qui sera également présent dans la procédure d’installation.
La proposition de Microsoft intègre donc bien IE dans le S.E., alors qu’une proposition européenne demandait son retrait pur et simple. Mais la commission reconnait que cette proposition de Microsoft va dans le bon sens pour l’interopérabilité et pour l’utilisateur.

Les fabricants OEM pourront aussi installer d’autres navigateurs directement sur les machines.


La commission reçoit avec bienveillance la proposition.
Elle sera examinée très prochainement ! Aucun nom de navigateur n’est indiqué mais il est vraisemblable que Firefox, Opera et Safari seront proposés.



Windows 7 plus qu’un simple logiciel


Selon une étude commanditée par Microsoft, IDC estime que pour chaque dollar de revenu,  l’écosystème Microsoft  devrait récolter 18.52 dollars de chiffre d’affaires, sur la période  entre le lancement (22 octobre prochain) et la fin de l’année 2010.

Windows 7 représente un énorme marché pour les entreprises informatiques et les partenaires de Microsoft, « majoritairement des PME indépendantes implantées localement », gravitant autour de ce S.E., il est évalué sur cette même période à 320 milliards de dollars en produits et services, selon IDC.

Pour consulter l’étude complète : http://www.microsoft.com/presspass/events/wwpc/docs/win7_worldwide.pdf

Thomas Serval, Directeur de la Division Plateforme & Ecosystème chez Microsoft France commente: « Windows 7 est une opportunité de développement pour tout l’écosystème Microsoft. »

A l’initiative de sa  division , le site « participatif » www.compatible-windows7.com est en fait la partie « visible » d’un ensemble de programmes impliquant toute la filiale Française de Microsoft et déjà mis en place très en amont pour préparer l’écosystème Windows et informer les utilisateurs.

Trois mois après sa sortie, le site a reçu plus de 1800 contributions et renseigne sur la compatibilité de plus de 1100 applications.


Be the first to know on Manin’s Blog


FireFox v3.5 : the killer

1 juillet 2009 1 commentaire


la fondation Mozilla à confirmé la mise en ligne de la version 3.5 de son navigateur vedette FireFox :



FireFox v3.5

Le plus rapide des Firefox à ce jour !

Le Web évolue de plus en plus rapidement, les chercheurs de la fondation Mozilla ont donc musclé le moteur de Firefox pour en faire le meilleur des outils de navigation.
Firefox 3.5 est plus de deux fois plus rapide que Firefox 3 et dix fois plus rapide que Firefox 2.

Grâce à cela, les applications Web telles que le courrier en ligne, les sites de gestion de photos ou votre réseau social favoris (MySpace, FaceBook…)  seront bien plus rapides et réactifs.








Voir plus d’infos ici :

Une empreinte mémoire plus petite

Compact, Firefox utilise maintenant moins de mémoire lorsqu’il fonctionne.


Une gestion de la mémoire améliorée

Avec toutes les nouvelles fonctions de gestion en place, Firefox garde le contrôle sur l’utilisation de la mémoire.
Le collecteur de cycles XPCOM nettoie continuellement la mémoire inutilisée. De plus, des centaines de fuites mémoire ont été corrigées.


Un chargement des pages plus rapide

Un remodelage du moteur de rendu et d’affichage des pages permet un chargement des pages Web plus rapide (et de la façon dont elles sont supposées être vues).


La gestion du profil de couleurs améliorée :

Grâce à l’amélioration de son moteur graphique, les couleurs des photos sur Internet sont plus nettes et plus éclatantes que jamais…



Les Grandes Nouveautés :

Déplacer, réordonner et détacher les onglets

Classez vos sites. Vous pouvez organiser vos onglets en les faisant glisser d’un simple mouvement de la souris. Ou alors, si la fenêtre de votre navigateur est encombrée par trop d’onglets, détachez une onglet d’où il se trouve afin de créer automatiquement une nouvelle fenêtre.

L’intégration des applications Web

Développez la puissance des applications Web. Par le passé, si vous cliquiez sur un lien d’adresse électronique dans un site Web, l’application de messagerie par défaut de votre ordinateur se lançait pour envoyer un message à cette adresse (même si vous n’aviez jamais envoyé de courriel avec ce programme). Vous pouvez maintenant choisir un client de messagerie Web (comme Hotmail, Gmail ou Yahoo! Mail) à lancer quand vous cliquez sur un lien d’adresse électronique.

La navigation hors ligne

Vous pouvez déconnecter votre ordinateur et toujours avoir vos informations à portée de main. Certains sites peuvent autoriser des applications (comme votre client de messagerie Web) à rester avec vous tout le temps.

Graphiques avancés

Il faut le voir pour le croire. Grâce à notre nouveau moteur graphique, le rendu de texte et des images — dont SVG et Canvas — est plus rapide, plus précis et plus réaliste que jamais. Firefox 3.5 corrige automatiquement la couleur des images contenant des profils de couleurs (telles que vos photos numériques) afin que les couleurs soient exactement comme vous le souhaitez.

Une navigation qui peut vous localiser géographiquement

Maintenant Firefox est capable de dire aux sites Web où vous vous trouvez, afin que vous puissiez trouver des informations plus pertinentes et plus utiles (par exemple, trouver votre chemin ou encore un restaurant proche de vous).
Mais cela reste bien-sûr optionnel : Firefox ne partage pas votre position géographique sans votre permission et tout est fait dans le plus grand respect de votre vie privée.

Audio et vidéo ouvertes

Voici le futur des médias en ligne ! Firefox est le premier navigateur à prendre en charge les formats de vidéo et audio ouverts. Cela donne aux sites une possibilité pratiquement infinie pour afficher un contenu riche. Les formats ouverts permettent aussi aux pages Web modernes d’afficher des médias et ne nécessitent ni plugin, ni téléchargement d’un logiciel propriétaire.


Be the first to know on Manin’s Blog

Catégories :Internet, Mozilla Étiquettes : , , , , , , , , ,

MySpace victime du succès

18 juin 2009 1 commentaire

Longtemps leader des sites communautaires dans le monde, devant ce succès  le modèle MySpace a fait des envieux.

Ainsi de nombreuses plateformes communautaires sont apparues et réduit la part du leader : Facebook, Twitter, FriendFeed, Delicious, LikedIn, Second Life, Friendster, etc…


MySpace

MySpace serait-elle devant une restruc-turation en France … possible…

Car après l’annonce du plan de suppression de 500 postes aux Etats-Unis, MySpace pourrait élargir le champ d’application aux divisions européennes.

Aux Etats-Unis, c’était le choc : MySpace a annoncé qu’elle comptait réduire de 30% son effectif. Mais la plate-forme communautaire, filiale du groupe de communication de News Corporation (propriété du magnat australo-américain Rupert Murdoch), pourrait étendre son plan de rigueur à un niveau international.

Les premiers signes d’inquiétude sont apparus dans la presse britannique avant l’annonce officielle de MySpace. Ainsi, selon une contribution en date du 12 juin sur le blog « Technology » du Guardian, des cadres dirigeants de MySpace plancheraient sur des mesures visant à réduire la voilure en Italie, en Espagne…et en France.
Le porte-parole de la branche française de MySpace s’est refusé à tout commentaire sur le sujet. Néanmoins on peut s’attendre à ce type de mesures prochainement…

La concurrence sévère des réseaux sociaux comme Facebook ou des sites de micro-blogging Twitter ou Bebo est frontale, la force de MySpace reste sa capacité à fédérer des communautés musicales et d’être incontournable pour la promotion de nouveaux talents, mais, pour générer du buzz, les nouvelles plates-formes communautaires concurrentes seraient plus efficaces.


Sur MySpace depuis des années je considère ce réseau comme le plus abouti et intéressant. Le graphisme et le design ouvert des pages MySpace, les rencontres non soumises à filtrage comme dans FB, la présence limitée de publicité, les applications non envahissantes, etc…, font de MySpace mon réseau préféré.
J’envisage d’y rester le plus longtemps possible, ce qui n’est pas le cas avec FaceBook.  Nul doute que malgré la crise, MySpace retrouvera bientôt  sa place de leader.


 

Be the first to know on Manin’s Blog

<div class= »mceTemp » style= »text-align:justify; »><dl class= »wp-caption alignleft »> <dt class= »wp-caption-dt »><a href= »http://www.microsoft.com/windows/windows-7/ »><img src= »http://cybermanin.eu/Images/Divers/vistalogoM.png &raquo; alt= » » width= »150″ /></a></dt> <dd class= »wp-caption-dd »>Windows 7</dd> </dl></div>
<p style= »text-align:justify; »>La récente décision prise par <strong>Microsoft </strong>consistant à livrer la nouvelle mouture de son Système d’Exploitation :  <a href= »http://www.microsoft.com/windows/windows-7/ »>Windows 7</a> en version européenne <span style= »text-decoration: underline; »>sans Internet Explorer</span>, ni aucun autre navigateur, semble être le signe d’une certaine irritation.</p>

Windows 7 sans Navigateur

17 juin 2009 1 commentaire

A l’instar de Yamamoto après l’attaque de Pearl Harbour craignant d’avoir réveillé un dangereux lion endormi… il se peut que la Communauté Européenne, à force de chercher querelle au géant Microsoft, se trouve confrontée aux rugissements du premier éditeur de logiciels de la planète.

Windows 7

La récente décision prise par Microsoft consistant à livrer la nouvelle mouture de son Système d’Exploitation :  Windows 7 en version européenne sans Internet Explorer, ni aucun autre navigateur, semble être le signe d’une certaine irritation.

Microsoft fait actuellement l’objet d’une enquête de la Commission de Bruxelles pour abus de position dominante.
Dans ce contexte, Bruxelles souhaitait imposer à Redmond d’embarquer des navigateurs concurrents dans Windows 7, comme Opéra, Safari ou Firefox.


La position adoptée par le géant américain ne peut donc la satisfaire : « Microsoft a apparemment choisi de proposer aux consommateurs une version de Windows totalement dépourvue de navigateur Internet« , indique la Commission européenne. « Plutôt que d’offrir plus d’options, Microsoft semble avoir choisi d’en proposer encore moins. »

La position de la firme de Redmond est expliquée en détail dans un post du blog Microsoft rédigé par Dave Heiner et intitulé « Nous travaillons à remplir nos obligations légales en Europe pour Windows 7« .


extraits :

« d’autres alternatives ont été proposées par la Commission, y compris l’inclusion dans Windows 7 des navigateurs concurrents avec pour l’utilisateur la possibilité de faire un choix.
Des aspects importants de cette approche doivent être travaillés en coordination avec Bruxelles, car ils ont des impacts significatifs sur les fabricants d’ordinateurs et les éditeurs de navigateurs dont les intérêts diffèrent.
Etant donnés la complexité de la chose et les intérêts divergents, nous ne croyons pas que c’est le mieux pour nous d’adopter une approche aussi unilatérale. »

L’approche unilatérale de Bruxelles met en exergue les différences d’appréciations relatives à la libre concurrence telle qu’elle est pratiquée aux Etats Unis et celle que veut imposer l’Europe disons plus sociale.


Pour ma part je considère qu’il n’y a pas d’abus de position dominante lorsqu’un inventeur met au point un produit (un O.S. dans ce cas) qui non seulement fait progresser la connaissance humaine, accroit les taux de productivité, améliore le quotidien de chacun mais de plus, que tout le monde veut posséder dans son ordinateur.

Ces ordinateurs qui seraient bien tristes si Microsoft n’avait pas investi durant des dizaines d’années pour proposer une interface, dans le sillage de Apple, qui donne vie aux applications logicielles, cad Windows.

La réaction de Microsoft ne me surprends pas, et j’ai même crains un moment que l’Europe soit radicalement exclue des livraisons de Windows, un peu comme lorsque Apple devant les tracasseries avec les DRM de ses iPod avait menacé de quitter purement et simplement la France, finalement le gouvernement français à compris par la force des chose l’iniquité de cette mesure qui par ailleurs allait tomber en désuétude d’elle même quelques temps plus tard.


Be the first to know on Manin’s Blog

%d blogueurs aiment cette page :