Archive

Posts Tagged ‘Politique’

Le Retour du Boss !



Sarkozy Le Retour !



Nicolas Sarkozy a décidé de revenir en Politique et de s’engager pour que la France retrouve le niveau qu’elle connaissait lorsqu’il a été contraint de quitter l’Élysée le 6 mai 2012.
Je suis ravi de cette excellente nouvelle !
Les traitrises de @Bayrou #MarineLePen et autres Ministres qui avaient bénéficié de la volonté d’ouverture de Sarkozy ont été dramatiques pour la France en permettant de faire élire un président d’opérette : François hOllande que je qualifierais toute ma vie d’Usurpateur !

Sur sa page Facebook Nicolas Sarkozy exprime avec la verve qu’on lui connait sa décision de reconquérir la Nation et le cœur des Français :

Sarkozy revient pour sortir la France des ténèbres…


Mes chers Amis,
Le 6 mai 2012, au soir de l’élection présidentielle, j’ai remercié les Français de l’honneur qu’ils m’avaient accordé en me permettant de conduire les destinées de notre pays durant cinq années. Je leur ai dit ma volonté de me retirer de toute activité publique.

Depuis, j’ai pris le temps de la réflexion après toutes ces années d’activités intenses. J’ai pu prendre le recul indispensable pour analyser le déroulement de mon mandat, en tirer les leçons, revenir sur ce que fut notre histoire commune, mesurer la vanité de certains sentiments, écarter tout esprit de revanche ou d’affrontement.

J’ai pu échanger avec les Français, sans le poids du pouvoir qui déforme les rapports humains. Ils m’ont dit leurs espoirs, leurs incompréhensions et parfois aussi leurs déceptions.
J’ai vu monter comme une marée inexorable le désarroi, le rejet, la colère à l’endroit du pouvoir, de sa majorité mais plus largement de tout ce qui touche de près ou de loin à la politique.

J’ai senti chez beaucoup de Français la tentation de ne plus croire en rien ni en personne, comme si tout se valait, ou plutôt comme si plus rien ne valait quoi que ce soit.

Cette absence de tout espoir si spécifique à la France d’aujourd’hui nous oblige à nous réinventer profondément.

Je me suis interrogé sans concession sur l’opportunité d’un retour à la vie politique que j’avais arrêtée sans amertume et sans regret.

C’est au terme d’une réflexion approfondie que j’ai décidé de proposer aux Français un nouveau choix politique.

Car, au fond, ce serait une forme d’abandon que de rester spectateur de la situation dans laquelle se trouve la France, devant le délitement du débat politique, et la persistance de divisions si dérisoires au sein de l’opposition.

Je suis candidat à la présidence de ma famille politique. Je proposerai de la transformer de fond en comble, de façon à créer, dans un délai de trois mois, les conditions d’un nouveau et vaste rassemblement qui s’adressera à tous les Français, sans aucun esprit partisan, dépassant les clivages traditionnels qui ne correspondent plus aujourd’hui à la moindre réalité.
Ce vaste rassemblement se dotera d’un nouveau projet, d’un nouveau mode de fonctionnement adapté au siècle qui est le nôtre et d’une nouvelle équipe qui portera l’ambition d’un renouveau si nécessaire à notre vie politique.


L’énergie et le dynamisme de Sarkozy en Meeting est une page d’Histoire …


J’aime trop la France ; je suis trop passionné par le débat public et l’avenir de mes compatriotes pour les voir condamnés à choisir entre le spectacle désespérant d’aujourd’hui et la perspective d’un isolement sans issue. Je ne peux me résoudre à voir s’installer dans le monde l’idée que la France pourrait n’avoir qu’une voix secondaire.

Nous devons faire émerger de nouvelles réponses face aux inquiétudes des Français, à leur interrogation sur la pérennité de la France, à la nécessité d’affirmer sa personnalité singulière, à la promotion de son message culturel qui est sans doute la plus belle part de notre héritage.

On ne fait rien de grand sans l’unité de la nation. On ne fait rien de grand sans espérance, sans perspective.

Pour construire une alternative crédible, il nous faut donc bâtir la formation politique du XXIème siècle. Je le ferai avec le souci du plus large rassemblement, la volonté d’apaiser les tensions, et en même temps de susciter l’intérêt passionné de tous ceux qui ne peuvent se résoudre à l’abaissement de la France. Nous aurons besoin de toutes les intelligences, de toutes les énergies, de toutes les bonnes volontés. Il nous faut tourner la page des divisions et des rancunes afin que chacun puisse s’inscrire dans un projet, par nature, collectif.

Je connais les difficultés qui nous attendent. Mais l’enjeu nous dépasse tellement, les perspectives sont si exaltantes, le redressement si nécessaire qu’à mes yeux les obstacles paraissent dérisoires.

Ensemble, par la force de notre engagement, par notre conscience commune de la gravité des enjeux, nous rendrons possible le sursaut dont nul ne peut douter de la nécessité et de l’urgence.

Que chacun soit convaincu de la force et de la sincérité de mon engagement au service de la France.
NS (Nicolas Sarkozy le 19 septembre 2014)


Ce message publié également sur Twitter est un message d’espoir pour plus de la moitié de la France car l’Objectif de Sarkozy est de se voir triompher lors de la future élection présidentielle de 2017.
Cela passe bien sûr par la conquête de la Présidence de sa famille politique qui ne s’appellera plus UMP mais un dénominatif qui reste à définir.
Trois Rivaux à droite seront sur sa route vers #NS2017 : Alain Juppé, son ex Ministre des Affaires Étrangères, Bruno Le Maire son excellent Ministre de l’Agriculture et François Fillon son ancien PM pendant cinq ans.

Les mois à venir vont être passionnants à Droite !

Vive La France !

Le Président  Nicolas Sarkozy …




Partager cet article sur vos profils :


Un Chat consensuel



Voyez comme c’est Pratique, je mets tout le monde d’accord…  surtout à gauche 😉







Partager cet article sur vos profils :


Je préfère être dans les tranchées




Article reçu ce matin de la part des enseignants du collège de Vonnas  (lire ici)

Nicolas Sarkozy

 

Droit de réponse à un enseignant :

Merci mais non,
Ce texte qui tourne sur le Net depuis début 2009 est à vomir, il continue à frapper les esprits de la gauche qui n’a pas grand chose d’autre à dire.

Ce pamphlet diffusé par les sites de la Fondation Copernic, un groupe de réflexion altermondialiste, et du site d’informations à scandale Mediapart, rédigé par le professeur de sciences politiques Alain Garrigou en manque d’éclairage médiatique, a été écrit à l’occasion du vieux conflit qui oppose le chef de l’Etat aux enseignants-chercheurs, mobilisés contre une réforme de leur statut. Ce différend est réglé depuis longtemps.


Dans ce texte, ce Sherlock Holmes de l’Éducation Nationale, dit avoir fouillé les archives et trouvé des preuves accablantes mettant en cause la légitimité du DEA de NS.
L’Université Paris X a immédiatement démenti. : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/03/06/01011-20090306FILWWW00502-imbroglio-autour-du-diplome-de-sarkozy.php

Alain Garrigou va même jusqu’à prétendre que l’institution qui l’emploie est assez nulle pour égarer des archives et qu’il faudrait mettre des miradors pour protéger l’accès aux universités, afin que comble de la parano, *certains* ne puissent pas entrer librement pour des raisons illicites… autrement dit NS aurait falsifié des documents… mouais…


Des enseignants objectifs ?

il est notoire que les enseignants ne sont pas tous des gauchistes, adeptes du Goulag et des camps de redressements soviétiques et ses 180 millions de morts, mais on n’en est pas loin…leur acharnement idéologique si maladroit les rend plus aveugles que Diogène…
nul n’est parfait.

On serait en droit de s’attendre à une certaine impartialité de ces élites dont la charge est de fournir une éducation équilibrée à nos enfants
mais comment peut on croire à ce postulat… quand on est devant toute cette haine.
autant oublier cet obscurantisme de l’éducation nationale inculquant aux enfants des DOMTOMs que nos ancêtres étaient des Gaulois (sic)

 

 


Le dictat du diplôme :

Nous avons appris (pas grâce aux profs…), que Einstein, Gallilée, Copernic n’avaient aucun diplôme,… Pierre Beregovoy, Napoléon ou Louis XIV non plus… on connaît la suite de ces grands hommes.
Cette unité de mesure surannée qu’est le diplôme, l’aboutissement du cursus d’un jeune citoyen, est aux mains de cette caste d’enseignants qui ne se rendent plus compte que la connaissance n’est plus validée par des diplômes, quand je recrute un webmaster je ne regarde jamais ses diplômes, idem pour un commercial.
les enseignants semblent toujours avoir un train de retard sur l’évolution de leurs élèves, pour preuve la notion d’autorité que la plupart d’entre eux ne savent pas appliquer, et je ne parle même pas des nouvelles postures, langages, hightech ou de sport.

Cette validation des acquis est, de nos jours aussi désuète que le mariage ou la blouse grise des écoliers, sauf à vouloir Mr. Guarrigou, vous ériger en maître de la connaissance absolue en contestant tel ou tel acquis d’un tiers sans avouer que vous avez peut être vous même triché à l’exam …
Laissons les personnes de qualité s’exprimer librement avec ou sans le classement du diplôme.

 


Dégraisser le mammouth :

A l’instar des entreprises privées, entreprises qui s’adaptent en permanence…, it’s crystal clear que l’université doit aussi être réformée, sans espérer atteindre le MIT ou UCLA mais depuis Jules Ferry le mode de vie et l’aptitude à acquérir la connaissance de nos concitoyens ont changé. Il est dommage que les enseignants pensent seul détenir les clés et la vision grandiose de la politique globale à mettre en place et ne sachent dialoguer que par la violence de la rue.

 


La Gauche… plus pour moi :

Moi qui avait été attiré un temps, par atavisme familial, par les idées de gauche, devant l’incurie de Ségolène (Ségo qui attaque son Père en justice) et le bouledogue Aubry (la bourreuse d’Urnes pour être indûment élue à la tête du PS)  j’estime qu’aujourd’hui les mouches ont changé d’âne ².

Je constate que le respect et l’honneur ne sont pas des concepts très bien partagés et restent largement incompris par la gauche la plus bécile du monde. (voir tous les mots d’oiseaux prononcés ou affichés sur les banderoles des défilés)

Dans ces conditions, je préfère être dans les tranchées plutôt que dans les défilés de la victoire et je rejoins maintenant Claude Lelouch (http://lci.tf1.fr/people/2010-02/claude-lelouch-on-gache-le-talent-de-sarkozy-5689977.html)
et tant d’autres dans la défense de celui qui est en difficulté et que tout le monde attaque : Nicolas Sarkozy.

Étant moi-même un fils d’immigré à qui l’on a longtemps reproché *d’être venu manger le pain des Français*
je peux donc comprendre, contrairement à tout ses contradicteurs, les états d’âmes qu’a pu connaître NS, fils de Hongrois immigré et je le soutiens.

 

 

Faire suivre aux professeurs distingués du collège de Vonnas…

 


my2Cts


² Citation de Pierre Albaladéjo




Partager cet article sur vos profils :


Catégories :Politics Étiquettes : , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :