Archive

Posts Tagged ‘Station Spatiale Internationale’

Atlantis is now among us …

23 juillet 2011 3 commentaires


L’équipage de la mission STS-135 s’est posé sur la piste d’atterrissage n°15 du Centre Spatial Kennedy en Floride à 05h57 (midi en France) le 21 Juillet 2011.

Dernier vol de retour pour Atlantis après un voyage de 13 jours, parcouru 8,3 millions de km jusqu’à la Station Spatiale Internationale.  Grâce au module  logistique polyvalent Raffaello,  STS-135 a livré des pièces de rechange, de l’équipement et des fournitures qui permettront à la l’ISS d’accomplir sa mission durant toute l’année prochaine.

STS-135 était le 33ème vol et dernier pour Atlantis, qui a passé en tout 307 jours dans l’espace, effectué 4848 orbites autour de la Terre et parcouru  201 497 230 de km.

cliquer sur l’image pour zoomer *

Touch Down dans 8 secondes !



magnifique oiseau de métal dans la lumière artificielle !



seul un sifflement se fait entendre car on est en mode balistique (sans moteurs) !



Les pneux passent de 0 à 300 km/h



La barrière d'arrêt est loin mais le parachute n'est pas superflu ...



la fabuleuse mission est déjà de l'histoire...




Les quatre derniers astronautes du programme des navettes de la NASA posent fièrement devant le remarquable vaisseau spatial Atlantis, qui leur a permis de mener à bien la mission STS-135 vers la Station Spatiale Internationale.

De droite à gauche, les astronautes de la NASA Chris Ferguson, commandant; Doug Hurley, pilote; Sandy Magnus et Rex Walheim, deux spécialistes de mission.


Atlantis ira rejoindre le musée des navettes et continuera ainsi à faire briller les yeux des enfants et des grands…

* Clic droit pour obtenir ces magnifique fonds d’écrans pour votre ordinateur.






Partager cet article sur vos profils :


Publicités

STS-135 La Der-des-Der pour la Navette

21 juillet 2011 2 commentaires

*** De 1981 à 2011 ***


Mission STS-135




Logo STS134

Logo de la mission STS-135

Il s’agit de la dernière mission des navettes américaines, l’épopée s’achèvera par le vol STS-135 de la navette Atlantis qui s’amarrera à la Station Spatiale Internationale (l’ISS).

La navette Atlantis partira du pas-de-tir 39A  du Centre spatial Kennedy à Cap Canaveral, en Floride, le vendredi 8 Juillet 2011.

La mission STS-135 est la 33ème et constitue le dernier vol d’Atlantis, c’est aussi la 135ème et dernière mission spatiale pour l’ensemble des navettes, ainsi que le 37ème vol US vers la station spatiale.

Le programme des navettes aura permis d’envoyer 355 hommes et femmes de 16 nationalités différentes dans l’Espace.

Les prochaines missions seront réalisées par les vaisseaux Soyuz et Progress Russes.

Le logo de la mission STS-135 représente la navette spatiale Atlantis en route pour sa mission de ravitaillement vers la Station spatiale internationale. Atlantis est au centre du logo suggérant l’importance de ce programme aux yeux de la NASA durant ces 30 dernières années. Le caractère Omega en jaune, la dernière lettre de l’alphabet grec, reconnaît cette mission comme le dernier vol de la navette spatiale.


cliquer sur l’image pour zoomer (attention image : 64 Mpx)

The STS-135 crew is commanded by Chris Ferguson (center right), commander; Doug Hurley (center left), pilot; Rex Walheim and Sandy Magnus, both mission specialists. (Photo credit: NASA or National Aeronautics and Space Administration)


Revêtus de leurs combinaisons de vol utilisées pour les phases de lancement et de ré-entrée dans l’atmosphère, les quatre astronautes ont pris la pause avant le départ de STS-135.



But de la Mission :

Alimenter la station en vivres et matériel afin de prolonger l’ autonomie du complexe orbital pour un an.

Les objectifs à réaliser durant la mission sont :

Durant les 12 jours de la mission STS-135 une seule EVA est prévue.

Elle sera menée le cinquième jour par deux membres de l’équipage de l’ISS, Fossum et Garan. Il s’agira de la 160 ème sortie dans l’espace (EVA) destinée à l’assemblage et à la maintenance de la Station Spatiale depuis 1998. Fossum participera à sa 7ème sortie dans l’Espace, il possède déjà 42 heures et 1 minutes d’EVA à son compteur. Garan a déjà effectué 3 EVA, pour un total de 20 heures et 32 minutes.

Durant cette EVA qui devrait durer 6 heures et 30 min., les deux cosmonautes devront récupérer un module contenant la pompe d’ammoniaque tombée en panne le 31 juillet 2010. Elle est ramenée à terre par Atlantis afin de déterminer la cause de la défaillance.

Un module d’alimentation en carburant des satellites (de passage y compris ceux n’ayant pas été conçus à l’origine pour pouvoir être ravitaillés :), le RRM (Robotic Refueling Mission) qui sera installé près de Dextre. Le robot Dextre d’origine Canadienne comme le bras robotique emblématique de la station (OBSS), sera utilisé pour la première fois et évitera les périlleuses EVAs.

L’objectif principal de STS-135 est quand même d’acheminer vivres et consommables nécessaires au bon fonctionnement de la Station.

A cet effet le  MPLM (Multi-Purpose Logistics Module) module réutilisable italien appelé  Raffaello sera chargé d’environ +4 tonnes de matériel. Raffaello sera provisoirement  amarré au module Harmony de la Station grâce au bras robotique Canadarm 2. Le transfert de tout ce matériel occupera l’équipage ISS+navette réuni, pendant deux jours, puis Raffaello sera replacé dans le Cargo Bay d’Atlantis destination la Terre, ceci le 10ème jour de la mission.

Comme à l’accoutumée Atlantis procèdera au rétablissement d’assiette de la Station par une poussée de ses réacteurs (burst) afin de corriger la perte d’altitude inexorable de l’ISS.

Le PSSC 2 (Pico-Satellite Solar Cell) sera mis en orbite par l’équipage d’Atlantis, peu après que celle-ci se soit désaccouplée de l’ISS pour son voyage retour au sol.

PSSC2 est un petit satellite de quelques kilos (3,7 Kg, pour 25 cm de long) destiné à démontrer la faisabilité d’engins spatiaux autonomes de très petite taille ne nécessitant que peu d’énergie pour mettre en orbite, pour collecter les datas et le maintenir.

Ce pico satellite est un concentré de technologie possédant de nombreuses caméras HR, qui serviront notamment à prendre des photos d’Atlantis tant qu’elle sera à proximité, il s’agira des dernières photos prise d’une navette dans l’espace… Il s’agira également du dernier satellite déployé par le programme des navettes.

PicoSat est conçu pour une durée de vie de 3 à 9 mois renouvelables, il doit effectuer des mesures de contrôle concernant la synchronisation des nombreuses horloges GPS actuellement dans l’espace, ainsi que des mesures précises de la densité ionosphérique.



L’équipage:

Quatre astronautes composent cette fois-ci l’équipage de la navette Atlantis, il s’agit de :

Chris Fergusson, Commandant de bord

  • capitaine de l’US NAVY (retired)
  • Deuxième vol dans l’espace, a déjà piloté Atlantis en septembre 2006 et commandé Endeavour en novembre 2006
  • Age: 49 ans

Chris Fergusson, Commandant de bord - STS-135


Doug Hurley, Pilote

  • Colonel dans les Marines
  • Deuxième vol dans l’espace, était sur Endeavour en juillet 2009
  • Age: 44 ans

Doug Hurley, Pilote - STS-135



Sandra Magnus, Mission Specialist 1

  • La seule civile de cet équipage
  • Troisième vol dans l’espace, était déjà sur Atlantis en octobre 200, puis membre de l’Expédition 18 à bord de l’ISS de novembre 2008 et mars 2009, passant ainsi 134 jours dans l’Espace.
  • Age: 46 ans
  • Surnom : Sandy

Sandra Magnus, Mission Specialist 1 - STS-135



Rex Walheim, Mission Specialist 2

  • Colonel  de l’ US Air Force
  • Troisième vol dans l’espace toujours à bord d’Atlantis, avril 2002 et février 2008
  • Age: 48 ans

Rex Walheim, Mission Specialist 2 - STS-135




La mission en images :



Atlantis sur sa rampe de lancement : 39A

Le 1er Juin 2011 à 07:29 UTC, la navette spatiale Atlantis termine son voyage historique final vers le pas-de-tir 39A. La mission STS-135 vers la Station Spatiale Internationale peut commencer.



3, 2, 1, Ignition… lift off  !

Atlantis rugit, tremble et s'arrache pour atteindre les fatidiques 11,2 km/s libérateurs... - STS-135



Atlantis à l’approche, photographiée par l’équipage de la Station Spatiale :

Le 2011:07:10 à 13:48:24 : Arrivée de Atlantis près de la station spatiale, Téléobjectif de 600mm, F11, 1/1000, iso200 - mission STS-135

Exif de la photo :

Filename – iss028e015566.jpg
Make – NIKON CORPORATION
Model – NIKON D2Xs
Orientation – Top left
XResolution – 300.00
YResolution – 300.00
ResolutionUnit – Inch
DateTime – 2011:07:10 14:11:15
ExifOffset – 216
ExposureTime – 1/1000 seconds
FNumber – 11
ExposureProgram – Manual control
ISOSpeedRatings – 200
ExifVersion – 0221
DateTimeOriginal – 2011:07:10 13:48:24
DateTimeDigitized – 2011:07:10 13:48:24
ShutterSpeedValue – 1/1000 seconds
ApertureValue – F 11.00
ExposureBiasValue – 0.00
MaxApertureValue – F 2.83
SubjectDistance – -1 m
MeteringMode – Multi-segment
LightSource – Auto
Flash – Not fired
FocalLength – 400.00 mm
UserComment – NASA S/N 1140      81.5F
ColorSpace – sRGB
ExifImageWidth – 4288
ExifImageHeight – 2848
SensingMethod – One-chip color area sensor
FileSource – DSC – Digital still camera
SceneType – A directly photographed image
CustomRendered – Normal process
ExposureMode – Manual
White Balance – Auto
DigitalZoomRatio – 1 x
FocalLengthIn35mmFilm – 600 mm



un Soleil autour de Sandy :

L'équipage de l'ISS a été rejoint par les 4 occupants de la navette Atlantis et forment une belle ronde pour que tous les enfants du monde puissent se donner la main...



Le sas de communication entre la station et les voyageurs des navettes :

L'emblème de STS-1 et de STS-135, 30 ans de conquête. Au milieu, le drapeau US déposé par l'équipage de STS-1 en 1981, restera à poste tant qu'un autre astronaute américain ne vienne le décrocher un jour lointain...



Symboliquement Atlantis quittera l’ISS pour son dernier voyage, le Der-des-Der, le 13ème jour de la mission.

L’atterrissage au Kennedy Space Center est prévu aujourd’hui 20 juillet à 6.00 du matin dans les premiers rayons du soleil.

Il se sera écoulé 42 ans jour pour jour après l’alunissage historique d’Apollo 11,

et  30 ans, 3 mois et 6 jours après le premier atterrissage de la mission STS-1, le 14 avril 1981.

Partager cet article sur vos profils :


STS-134 Endeavour : dernière mission



Mission STS-134


Logo STS134

Logo de la mission STS-134

Pour sa 25ème mission la navette américaine Endeavour ira s’amarrer à la Station Spatiale Internationale (l’ISS). Ce vol porte le nom de :  STS-134.
Il s’agit du Dernier vol de ce vaisseau qui avait commencé sa carrière en 1992, Endeavour ira rejoindre ses consoeurs dans les hangars de Cap Canaveral.


Cette mission marque la fin de l’ère des navettes, qui verra sa conclusion le 12 juillet 2011 avec la der des der pour Atlantis  (vol princi­palement destiné au ravitaillement de l’ISS).



Le logo du vol est cette fois-ci inspiré par le contexte de la mission. On retrouve la navette, l’ISS et le nom des 6 astronautes entouré des symboles d’un noyau atomique et trois électrons qui gravitent autour, le petit soleil central est sensé symboliser l’expansion de l’univers depuis le BigBang originel.
En effet la navette Endeavour convoie dans sa soute un instrument scientifique sophistiqué, fabriqué par les européens et destiné à mesurer l’énergie, la section efficace et les trajectoires des particules se déplaçant au voisinage de la Station et dont certaines proviennent du coeur de galaxies lointaines.
L’Alpha Magnetic Spectrometer (AMS-02) sera installé sur une des poutres centrales de l’ISS (sur le segment 3) par Feustel et Chamitoff lors de la la première sortie : EVA1).

Grâce à cette expérience de physique fondamentale les scientifiques espèrent approfondir nos connaissances dans le domaine des rayons cosmiques à haute énergie,  de l’antimatière et de la mystérieuse matière noire qui représente environ 90 % de la masse de notre univers, mais dont la présence n’a pas pu être encore démontrée.
Quand à l’antimatière nous savons qu’elle s’est développée de manière symétrique mais opposée à la matière normale, un léger déséquilibre en sa défaveur depuis les temps reculés du BigBang a entrainé sa disparition de notre univers actuel… tant mieux car si l’antimatière avait gagné vous ne pourriez simplement  pas lire cet article…
Ainsi les mesures fines attendues d’AMS-02 pourraient nous permettre de mieux comprendre l’origine, la nature et l’évolution de l’univers.



cliquer sur l’image pour zoomer

The STS-134 crew is commanded by Mark E. Kelly (seated, middle) and piloted by Gregory H. Johnson (seated, left). Standing left is mission specialist Edward Michael Fincke, standing middle is mission specialist Gregory E. Chamitoff. Seated, righ Andrew J. Feustel and standing right is Roberto Vittori

Revêtus de leurs combinaisons de vol utilisées pour les phases de lancement et de ré-entrée dans l’atmosphère, les six astronautes ont pris la pause avant le départ de STS-134.



But de la Mission :

Durant les 16 jours et les 4 EVAs de la mission STS-134 les objectifs à réaliser sont :

Quatre sorties extra-véhiculaires de six heures et trente minutes chacune sont pro­grammées durant STS-134, respectivement aux jours de vol 5, 7, 9 et 11. Elles auront pour objectifs l’installation d’un nouvel ensemble d’expériences (baptisé « Misse 8 ») et de certains équipements (dont l’OBSS) à l’extérieur du complexe, mais aussi la réalisation de différentes tâches de maintenance (lubrification de pièces articulées, remplacement d’isolations thermiques, etc.). Ces sorties seront assurées par les trois spécialistes de mission américains : Andrew Feustel, Greg Chamitoff et Mike Fincke.

1. Transférer et installer le Spectromètre Magnétique Alpha (AMS-02) sur SP3 de l’ISS.
Ce module construit et testé au CERN par les Européens permet de collecter les informations déposées par des particules chargées (Rayons Cosmiques Galactiques, aProtons, Positrons, Rayons Gamma HE ou GRB) dans un fort champ magnétique créé par un gros tore aimanté, (la solution supra-conducteur cryogénique ayant présenté quelques instabilités lors des essais, celle-ci a été abandonnée, c’est l’aimant de AMS-01 qui a été réutilisé).
Le champ magnétique ainsi obtenu est 0.125 Tesla soit 4000 fois le champ terrestre,  permettra de séparer les particules de matière des particules d’antimatière, afin de les analyser séparément. Le but est de recueillir des données sans interruption pendant des années (typiquement 15 ans), ce flux de données collecté doit être de 7 Gigabits par seconde, après transformation dans le détecteur, il pourra être réduit à une moyenne de 2 Mégabits de bande passante descendante.

2. Transférer et installer le Express Logistics Carrier (ELC-3) sur la poutre P3. ELC-3 est une plateforme de stockage et de transport de matériel, une sorte de palette destinée à la fixation et à la  manipulation d’objets volumineux et/ou encombrants. Stockés à l’extérieur ces composants et pièces détachées devraient servir à la maintenance future de la navette, les prochaines visites se feront grâce aux vaisseaux russes Progres et Soyuz qui n’offrent qu’un volume utile extrêmement réduit.

3. Mise en place du  bras robotique Canadien  Orbiter Boom Sensor System (OBSS), ce bras articulé est actuellement installé sur la navette Endeavour, celui-ci sera installé et adapté pour un usage sur la station car devenu inutile lors du retour sur Terre d’une navette en retraite.

De nombreuses autres Expériences sont embarquées et se dérouleront durant les 16 jours que durera cette mission:

  • BIOKon In Space (BIOKIS)
  • Eyespots and Macular Pigments Extracted from Algal Organisms Immobilized in Organic Matrix with the Purpose to Protect Astronaut’s Retina (Night Vision)
  • National Lab Pathfinder – Vaccine (NLP-Vaccine)
  • NanoRacks-CubeLabs Module-7 et Module-8
  • Shape Memory Foam
  • Astronaut Personal Eye (APE)
  • Electronic NOse for Space exploration (ENOS)
  • Sensor Test for Orion Relative Navigation Risk Mitigation (STORRM)
  • JAXA-Commercial
  • Maui Analysis of Upper Atmospheric Injections (MAUI)
  • Ram Burn Observations 2 (RAMBO-2)
  • Shuttle Exhaust Ion Turbulence Experiments (SEITE)
  • Shuttle Ionospheric Modification with Pulsed Localized Exhaust Experiments (SIMPLEX)



L’équipage



Mark E. Kelly, Commandant de bord

  • Commandant l’ U.S Navy et Pilote d’Essais
  • Quatrième vol dans l’espace, était sur STS-108-121 et 124
  • Age: 21-02-1964
  • Né : Orange, NJ.
  • Marié, 2 enfants

Mark E. Kelly, Commandant de bord - STS-134



Gregory H. Johnson, Pilote

  • Colonel dans l’ U.S. Air Force
  • Deuxième vol dans l’espace, était sur STS-123
  • Age: 12-05-1962
  • Né : Upper Ruislip, UK.
  • Marié, 2 enfants
  • Surnom : Box

Gregory H. Johnson, Pilote - STS-134



Edward Michael Fincke, Mission Specialist

  • Colonel dans l’ U.S Navy et Pilote d’Essais
  • Troisième vol dans l’espace, était sur Exp-9 et Exp-18
  • Age: 14-03-1967
  • Né : Pittsburgh, Penn.
  • Marié, 3 enfants

Edward Michael Fincke, Mission Specialist - STS-134



Roberto Vittori, Mission Specialist

  • Major à Italian Air Force
  • Deuxième vol dans l’espace, était sur Soyuz TM-34
  • Age: 15-10-1964
  • Né : Viterbo, Italia
  • Marié, 3 enfants

Roberto Vittori, Mission Specialist STS-134



Andrew J. Feustel, Mission Specialist

  • Geophysicien chez EXXON
  • Deuxième vol dans l’espace, était pilote sur STS-125
  • Age: 25-08-1965
  • Né : Lancaster, Pennsylvania
  • Marié, 2 enfants
  • Surnom : Drew

Andrew J. Feustel, Mission Specialist STS-134



Gregory E. Chamitoff, Mission Specialist

  • Contrôleur de Vol chez United Space Alliance
  • Deuxième vol dans l’espace
  • Date Naissance : 06-08-1962
  • Né : Montréal,  Canada
  • Marié, 2 enfants

Gregory E. Chamitoff, Mission Specialist STS-134





Quatre sorties dans l’espace sont prévues :


Sortie 1 : 20 mai de 7h16 à 13h46 (durée prévue de 6h30) par Feustel et Chamitoff.
Retirer les expériences MISSE 7A et 7B (installées sur ELC2 en novembre 2009) pour les ramener sur Terre.
Installer les pièces suivantes :
– Système d’éclairage du chariot CETA sur le segment de poutre P3
– Expérience MISSE 8
– Couvercle no 7 du joint rotatif SARJ tribord
– Deux antennes du système externe de communications sans fil (EWC) sur le laboratoire Destiny
Préparer les travaux prévus à la 2e sortie pour réparer une fuite d’ammoniaque du système de refroidissement du segment de poutre P6 :
– Installer deux cavaliers de conduites d’ammoniaque reliant les circuits de refroidissement des segments P3 à P4 et un pour P5 à P6.
– Purger l’azote qui se trouve dans les circuits de refroidissement entre P1 et P5 et dans le cavalier lié au réservoir ATA situé dans P1.

Sortie 2 : 22 mai de 6h16 à 12h46 (durée prévue de 6h30) par Feustel et Fincke.
Compléter les travaux de remplissage du circuit de refroidissement du segment P6 en continuant les raccordements de cavalier entre les segments P1 et P6 pour former une conduite continue, puis en transférant environ 2,5 kg d’ammoniaque vers le circuit de P6. Une fois le remplissage terminé, Feustel va purger et retirer les cavaliers alors que Fincke se dirigera vers le joint rotatif SARJ sur le segment P3. Ce joint fut lubrifié une première fois en 2007 lors de la mission STS-126 et Fincke va enlever 6 couvercles de protection pour effectuer la première partie de la lubrification. Une fois la graisse appliquée, il retournera aider Feustel à compléter les travaux des circuits de refroidissement pour les remettre dans leur configuration originale. Les contrôleurs au sol vont alors faire tourner le joint SARJ de 200 degrés pour étendre la nouvelle graisse. Pendant cette rotation qui durera une heure, Fincke va installer deux poutrelles de rangement qui supporteront des poignées destinées à manoeuvrer des composants de rechange pour les radiateurs de l’ISS. Pendant ce temps, Feustel va s’installer pour travailler sur le manipulateur agile Dextre afin d’y installer un couvercle sur une caméra et lubrifier les câbles de l’effecteur de verrouillage. Pour terminer la sortie, Fincke et Feustel vont travailler ensemble à terminer les travaux de lubrification du joint SARJ.

Sortie 3 : 25 mai de 5h46 à 12h16 (durée prévue de 6h30) par Feustel et Fincke.
Ajouter une borne électromécanique PDGF au module russe Zarya afin de permettre au SSRMS d’atteindre la partie russe du complexe orbital. En même temps se fera l’installation tout près d’un convertisseur de signal vidéo. Ajouter des câbles électriques partant du noeud Harmony vers le noeud Unity puis le module Zarya afin d’ajouter de la redondance au système électrique de la partie russe.

Sortie 4 : 27 mai de 4h46 à 11h16 (durée prévue de 6h30) par Fincke et Chamitoff.
Transférer la perche OBSS d’Endeavour vers son nouveau site d’entreposage sur la partie tribord de la poutre de la station spatiale. Enlever une borne électromécanique PDGF du segment P6 pour l’installer à l’extrémité de la perche OBSS en remplacement d’une borne électrique qui sera enlevée et placée dans la soute d’Endeavour. Ceci permettra au SSRMS d’utiliser la perche sur sa pleine longueur pour effectuer des travux sur l’ISS qui nécessite une longue portée. Préparer la plateforme ELC3 pour son installation sur l’ISS en desserrant les boulons de retenue du bras de rechange pour Dextre et en installant une couverture isolante sur la borne de capture du réservoir d’oxygène haute pression de rechange.



Partager cet article sur vos profils :


STS-132 des images du Ciel





mis à jour le : 12-12-2010.

Au cinquième jour de la mission STS-132 consacrée à la phase finale de la construction de l’ISS des images nous parviennent :

Atlantis à bon port sur l'ISS... (crédit images : Nasa)

Docked at the Station

Cette image montre la navette Atlantis amarrée  à la Station Spatiale Internationale au quai d’arrivée, on distingue le dispositif  d’arrimage à l’arrière de la cabine ainsi que la soute dont les capots sont ouverts.
Prise de vue réalisée par les astronautes Garrett Reisman and Steve Bowen lors de la première sortie extravéhiculaire de la mission STS-132.

This image features the Atlantis’ cabin and forward cargo bay and a section of the International Space Station while the two spacecraft remain docked, photographed during the STS-132 mission’s first spacewalk.





Ohé! On voudrait rentrer! Y a t-il un pilote dans l'avion ?... (crédit images : Nasa)

Lors de la troisième sortie spatiale, les astronautes Michael Good (à gauche) et Garrett Reisman font signe par les fenêtres à l’arrière du poste de pilotage de la navette spatiale Atlantis à leur collègues restés à bord.
Au cours de cette EVA,  Good et Reisman ont terminé l’installation des deux dernières des six batteries couplées aux  panneaux solaires de la station.
En outre, les astronautes ont installé un conduit d’ammoniac de secours  entre les ports 4 et 5, ils ont aussi installé un nouveau point d’ancrage pour les expérience futures (power and data grapple fixture).

Astronauts Michael Good (left) and Garrett Reisman look through the aft flight deck windows of space shuttle Atlantis during the mission’s third spacewalk. During the spacewalk, Good and Reisman completed the installation of the final two of the six new batteries for the B side of the port 6 solar array. In addition, the astronauts installed a backup ammonia jumper cable between the port 4 and 5 trusses of the station and transferred a power and data grapple fixture from the shuttle to the station.




Partie de baguettes... le bras de la navette rejoint celui de l'ISS ... (crédit images : Nasa)

Au cours de la première sortie extravéhiculaire (EVA1) de la mission STS-132, Garrett Reisman ancré au bout bras robotique Canadarm2, effectue des activités de construction et d’entretien extérieur de la station. Durant cette EVA de 7 heures et 25 minutes dans l’espace, G. Reisman et  S. Bowen ont installé une deuxième antenne pour les transmissions en bande Ku à haut débit et ajouté une plate-forme de pièces de rechange pour Dextre, ainsi que des rallonges pour le bras robotique de la station.

Anchored to the Canadarm2 mobile foot restraint, Garrett Reisman performed construction and maintenance activities outside the station during the STS-132 mission’s first spacewalk. During the seven-hour, 25-minute spacewalk, Reisman and NASA astronaut Steve Bowen installed a second antenna for high-speed Ku-band transmissions and added a spare parts platform to Dextre, a two-armed extension for the station’s robotic arm.




Âmes sensibles s'abstenir... (crédit images : Nasa)

Semblant marcher dans l’espace, l’astronaute Garrett Reisman rejoint la position où sont installés les antennes le long de la poutre centrale de la station.

Il est recommandé d’attacher sa ceinture de sécurité….








Partager cet article sur vos profils :


STS-132 la Mission d’Atlantis





Mission STS-132


Logo STS132

Logo de la mission STS-132

La 32ème mission de la navette américaine Atlantis vers la Station Spatiale Internationale (l’ISS) porte le nom de vol :  STS-132.
Elle est la troisième des cinq missions de la navette, prévue pour 2010.


Cette mission marque la fin prochaine de l’ère des navettes, ce sera l’avant-dernière mission pour  Atlantis.




But de la Mission :

Les objectifs majeurs à réaliser pour STS-132 sont :

1. Transférer et installer le Module Russe RASSVET (MRM-1) sur l’ISS. Ce module construit par les Russes est un mini laboratoire de recherche. Installé définitivement en 2012, il offrira un espace de stockage supplémentaire et un port d’amarrage pour les futurs véhicules russes Soyouz et vaisseaux Progress. Le laboratoire  MRM-1 sera installé grâce à l’assistance du bras robotique  sur le port inférieur du module Zarya de la station.

2. Transférer et installer le ICC-VLD (Integrated Cargo Carrier-Vertical Light Deploy) plateforme conçue pour le transfert d’équipements entre l’ISS et les navettes.
STS132 transporte un jeu de 6 nouvelles batteries destinées à remplacer les existantes qui sont obsolètes, elles sont situées sur le segment P6 de la poutre principale à l’extérieur de la station.
De même sont acheminés les instruments suivants :
. Antenne SGANT (Space to Ground Antenna), destinée à la transmission au sol sur la bande KU des streams videos et datas via les satellites du réseau TDRS.
. une beaume pour la SGANT,
. l’EOTP (Enhanced Orbital replacement unit Temporary Platform)
Ces équipements seront installés grâce à ce nouvel outil, le ICC-VLD.

3. Livraison et mise en place de pièces pour le bras robotique Canadien DEXTRE.


De nombreuses autres opérations et expériences au nombre de 33 sont prévues durant les 12 jours que durera cette mission.




Après ce vol, il n’en restera plus que trois missions avant la fin annoncée du programme des navettes  au premier trimestre 2011.
La NASA pourrait toutefois revoir son calendrier et rallonger la vie de ce programme, qui coûte environ 5 milliards de dollars chaque année.


L’équipage

Commandant Ken Ham est rejoint sur la mission STS-132 par pilote Tony Antonelli et spécialistes de mission Garrett Reisman, Michael Good, Steve Bowen, et Piers Sellers, tous des habitués de l’espace. Good a participé à la mise en orbite de Atlantis en 2009 et Sellers en 2002.



cliquer sur l’image pour zoomer

The STS-132 crew is commanded by Ken Ham (seated, front) and piloted by Tony Antonelli (standing, middle). Standing left is mission specialist Michael Good, standing right is mission specialist Piers Sellers. Seated, left Garrett Reisman and seated right is Steve Bowen

Revêtus de leurs combinaisons de vol utilisées pour les phases de lancement et de ré-entrée dans l’atmosphère, les six astronautes ont pris la pause  avant le départ de  STS-132.



Ken Ham, Commandant de bord

  • Capitaine dans l’ U.S Navy
  • Deuxième vol dans l’espace, était pilote sur STS-124
  • Age: 45 ans
  • Né : Plainfield, NJ.
  • Marrié, 2 enfants
  • A son actif +5000 heures de vol sur 40 avions différents.
  • Surnom : Hock

Ken Ham, Commandant de Bord STS-132




Tony Antonelli, Pilote de la mission STS-132

  • Commandant  dans l’ U.S. Navy
  • Deuxième vol spatial, était pilote du STS-119
  • Age : NC
  • Né : Detroit
  • Marié, 2 enfants
  • A son actif +3200 heures de vol sur 41 aéronefs différents.
  • Adore : Snow boarding et NASCAR

Tony Antonelli (pilote de Atlantis)





Garrett Reisman, Mission Specialist-1

  • Vétéran avec deux vols Spatiaux Expéditions 16 & 17
  • Parti sur STS-123 et revenu sur le STS-124
  • Age 42,
  • Habite : Parsippany, NJ.
  • Ph. D. en ingénierie mécanique, Caltech 1997
  • Adore voler, montagne et canyoning.

Garrett Reisman (STS132 Mission Specialist)




Michael Good, Mission Specialist-2

  • Colonel dans l’US Air Force, retraité
  • 1 vol spatial, le STS-125
  • Age: 47 ans
  • Habite : Broadview Heights, Ohio
  • Marié, 3 enfants
  • A son actif +2650 heures de vol sur 30 aéronefs différents.
  • Passions :  Courir, Golf et activités familiales.

Michael Good (STS132 Mission Specialist)




Steve Bowen, Mission Specialist-3

  • Capitaine dans l’US  Navy
  • 1 Vol spatial : STS-126
  • Age: 46 ans
  • Né à : Cohasset, Mass
  • Mariée avec trois enfants
  • Premier officier sous marinier sélectionné comme astronaute.
  • Diplomé de l’académie Navale US en 1986

Steve Bowen (STS132 Mission Specialist)




Piers Sellers Mission Specialist-4

  • 2 vols spatiaux, le STS-112 et le 121
  • Age: 55 ans
  • Né à : Crowborough, Sussex, UK
  • Mariée avec deux enfant
  • Ph. D. en biometeorologie, Leeds University, UK
  • Adore : la voile, plongée et répare des trucs

Piers Sellers (STS132 Mission Specialist)






A Lire Aussi Quelques Liens pertinents







Be the first to know on Manin’s Blog





Partager cet article sur vos profils :


STS-132 Path to Station





mis à jour le : 12-12-2010.


Logo STS131

Logo de la mission STS-132

La navette Atlantis s’apprête à envoyer 6 nouveaux astronautes dans l’espace, ils viendront s’ajouter aux +200 d’entre eux qui ont eu ce privilège au cours des 31 missions d’Atlantis précédentes.


On voit la navette ici avec ses boosters fumants prêts pour leur nouvelle mission (le vol : STS-132) sur le pas de tir 39A du Centre Spatial Kennedy en Floride.


Le compte à rebours indiquait tout à l’heure : L = -10:27:30, soit Lancement dans 10 heures à compter de maintenant. Si tout se passe bien le décollage est prévu ce vendredi à : 20:20


Au cours de la mission de 12 jours, Atlantis et les six astronautes de la mission seront chargé de livrer un module de transport intégré (Integrated Cargo Carrier) ainsi qu’un module de recherche de construction Russe à la Station Spatiale Internationale.




Vol STS132 : La navette Atlantis sur son pas de tir.


« Le programme de lancement de la navette ainsi que l’assistance à la réception sur l’ISS est nominal et nous sommes prêts à lancer Atlantis », a déclaré Mike Moses responsable de la mise en place de la mission. Le Directeur du Lancement Mr. Mike Leinbach a confirmé qu’il n’y avait actuellement aucun paramètre qui pourrait empêcher ce lancement.




Be the first to know on Manin’s Blog





Partager cet article sur vos profils :


Discovery revient sur Terre



mis à jour le : 12-12-2010.


Flight STS-131, Back to Earth…


Après plusieurs reports météo, la navette Discovery s’est posée au KSC ( le Centre Spatial Kennedy en Floride) à 13:08 UTC le mardi 20 avril 2010.
Durant leur odyssée de 15 jours, Discovery et ses sept astronautes ont bouclé un périple de 10 millions de kilomètres et effectué 238 orbites autour de notre planète.

Le programme de ce vol STS-131 était de délivrer plus de sept tonnes de matériel en vue de  l’achèvement de l’ISS (la Station Spatiale Internationale). L’équipement à livrer et installer était principalement  le module logistique polyvalent Leonardo contenant du matériel destiné aux expériences scientifiques se déroulant dans les laboratoires à bord de la Station.
Pendant le séjour de dix jours sur l’ISS, les astronautes Rick Mastracchio et Clayton Anderson ont effectué trois EVA (sorties extra-véhiculaires) d’une durée totale de 20h 30 min, avec notamment :

  • le remplacement d’un réservoir d’ammoniaque servant à alimenter le système de refroidissement de l’ISS,
  • Le remplacement du module Leonardo fixé sur Harmony et fixation dans la soute pour retour au sol
  • la récupération de l’expérience japonaise MPAC/SEED (Micro-Particles Capture/Space Environment Exposure Device) de la plateforme externe du laboratoire japonais Kibo
  • le remplacement d’un gyroscope dans la section centrale de la structure et servant au système de navigation de la station.
  • ont collecté les débris de deux micro météorites


cliquer sur l’image pour zoomer

Discovery, derniers instants avant le désarrimage de l'ISS. Image Credit: NASA

Jeudi, l’équipage de la station est allé dormir plus tard que prévu , en effet des difficultés pour désolidariser le module Leonardo de la section Harmony où il était fixé ont retardé le astronautes lors de leur EVA.
Après la séparation la navette a effectué une lente rotation sur elle même afin que la caméra laser de la station examine une à une les tuiles constituant le bouclier thermique de Discovery. Ces images sont analysées par le Mission Control au sol afin de s’assurer qu’aucune dégradation n’avait affecté la protection thermique lors du décollage.


The shuttle and station crews went to sleep later than planned after Thursday’s delay in removing Leonardo from the International Space Station’s Harmony module.
The STS-131 crew will begin the day by packing the Leonardo Multi-Purpose Logistics Module securely into the shuttle’s payload bay before conducting one last inspection of Discovery’s heat shield.

 


L’équipage au grand complet

L'équipage de Discovery et de l'ISS. Image Credit: NASA

Les équipages de la mission STS-131 et Expedition 23 se sont réunis pour un portrait de groupe dans le laboratoire Kibo de l’ISS alors que la navette spatiale Discovery est sur le point de départ.
Les membres de STS-131 (la navette) portent des chemises bleu clair, ont voit : le commandant Alan Poindexter, le pilote James P. Dutton, et les spécialistes de mission Clayton Anderson, Rick Mastracchio, Dorothy Metcalf-Lindenburger, Stephanie Wilson et Naoko Yamazaki astronaute de l’Agence Japonaise d’Exploration Aérospatiale.
Les membres de l’expedition 23 (l’ISS en tee-shirt foncé) sont : commandant de l’équipage Oleg Kotov, cosmonautes Mikhail Kornienko et Alexander Skvortsov, astronaute Soichi Noguchi de la Japan Aerospace Exploration Agency, et les astronautes de la NASA TJ Creamer et Dyson Tracy Caldwell.


The crews of STS-131 and Expedition 23 gathered for a group portrait in the Kibo laboratory of the International Space Station while space shuttle Discovery was docked at the station. STS-131 crew (in light blue shirts) are commander Alan Poindexter, pilot James P. Dutton Jr., and mission specialists Clayton Anderson, Rick Mastracchio, Dorothy Metcalf-Lindenburger, Stephanie Wilson and Japan Aerospace Exploration Agency astronaut Naoko Yamazaki. Expedition 23 crew Commander Oleg Kotov, cosmonauts Mikhail Kornienko and Alexander Skvortsov, Japan Aerospace Exploration Agency astronaut Soichi Noguchi, and NASA astronauts T.J. Creamer and Tracy Caldwell Dyson.

 


L’atterrissage à KSC.

Atterrissage de Discovery. Image Credit: NASA


Le mardi 20 avril 2010 à 13:08 UTC, la navette Discovery s’est posée à KSC Florida, atterrissage parfait sous un soleil printanier.

Les vidéos des moments forts de la mission STS-131 sont visibles sur le site NASA.

 

STS-131 était la 131ème mission de navette spatiale, la 38ème pour Discovery et la 33ème mission de navettes vers la Station Spatiale Internationale.
Il s’agissait de l’avant-dernière mission pour Discovery.

Trois missions Américaines sont encore nécessaires pour achever la construction de la Station Spatiale,

STS-132 : départ le 14 mai 2010 d’ Atlantis avec 6 astronautes à bord pour une mission de 12 jours.
STS-133 : mission avec la navette Discovery prévue pour le 16 Septembre 2010. Ce sera son dernier vol…
STS-134 : Endeavour

Fin de l’aventure des shuttles américains sous leur forme actuelle, les ravitaillements et transports d’équipages seront ensuite assurés par les Russes et les navettes Progress

 

 

Be the first to know on Manin’s Blog





Partager cet article sur vos profils :


%d blogueurs aiment cette page :